Menu

Société

Top FM part en guerre contre les amendements à l’IBA Act


Rédigé par E. Moris le Vendredi 4 Mars 2022



The show must go on. La guerre aussi. À la fin, comme dans Highlander, il n’en restera qu’un. Ou alors, les guerriers rentreront dans leurs tepees le tomahawk maculé de sang.

Soyons sérieux ! La demande est simple. Le directeur de Top FM demande à la cour suprême de décréter anticonstitutionnels les amendements apportés à l’Independent Broadcasting Authority (IBA) Act en décembre 2021.

La plainte de Balkrishna Ved Prakash Kaunhye est dirigée contre l’État mauricien, avec l’Attorney General et l’IBA comme codéfendeurs. L’affaire sera appelée le 17 mars 2022. Top FM soutient que ces amendements ont été apportés sans « consultation préalable » avec les titulaires d’une licence de radio privée. Kris Kaunhye dénonce l’introduction des amendes administratives, dont le montant peut atteindre Rs 500 000, à un opérateur de radio. Mais, son point de départ est la durée de sa licence qui est passée de 3 ans à 1 an.

Il soutient que les deux autres principales radios privées, soit Radio Plus et Radio One, ont déjà fait renouveler leurs licences, qui sont de 3 ans. Dans son cas, c’est une année. C’est pourquoi il brandit l’argument « ad hominem », soit une loi ciblant une personne, c’est-à-dire lui et Top Fm. D’autant, explique-t-il dans sa plainte, qu’il a initié plusieurs actions en justice contre l’IBA pour contester les différentes suspensions de sa licence par le régulateur.

Vendredi 4 Mars 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.