Menu


Société

Tentative de propagande du gouvernement : le fioul aperçu dans la mer est un acte criminel selon un conseiller


Rédigé par E. Moris le Jeudi 3 Septembre 2020



Le bureau du Premier ministre a tenté une petite propagande concernant l’odeur de fioul ressentie dans le lagon du Nord, entre Anse la Raie et Cap Malheureux.

Un conseiller a indiqué aux journalistes d’une radio qu’il pourrait s’agir d’un acte criminel, soit que des personnes malintentionnées, ont versé du carburant dans la mer dans cette région. Et joignant l’acte à la parole, le directeur de l’Environnement, le pauvre Shiv Sewbaduth, a été dépêché en première ligne pour confirmer la thèse criminelle.

D’autant que la radio a évidemment annoncé cela en grandes pompes. Sauf que si un conseiller politique peut franchir toutes les limites, un fonctionnaire, en l’occurrence le directeur de l’environnement, va jouer la prudence.

Ainsi, Shiv Sewbaduth a tenu un langage de fonctionnaire. Il a dit tout et son contraire. Pour résumer : (i) il n’y a pas de déversement de fioul du remorqueur ; (ii) il y a certes des traces fines d'huile dans la zone du naufrage ; (iii) il se pourrait qu’il s’agisse de résidus d'huile s’étant échappés du moteur ; (iv) plusieurs scénarii peuvent expliquer les traces d’huile et ; (v) une enquête est en cours pour déterminer la cause de la présence de cette fine trace d'huile dans le lagon.

Ce qui a poussé la journaliste à hurler : « Mais le PMO nous a dit que la thèse d’un acte criminel est privilégiée ! » Même là, Shiv Sewbaduth est resté très prudent et ne s’est pas laissé démonter, indiquant que la police va enquêter. Preuve que le sur le plan de la communication, malgré des supposées pointures, le niveau est en dessous de zéro.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.