Menu

Société

Subron réclame que les trois élus du no 8 soient interrogés


Rédigé par E. Moris le Mardi 31 Août 2021



« Nous avons fait notre devoir. À la police de faire le sien ! » C’est ce qu’a déclaré Ashok Subron à sa sortie du siège du CCID. Et d’ajouter pince-sans-rire : « C’est le devoir de la police d’aller interroger les trois élus du no 8 ! »

Ashok Subron a été convoqué par la police pour assister en personne au retrait des scellés sur la clé USB qu’il avait déposée aux enquêteurs le 19 août. La clé contient une version digitale des Kistnen Papers. Ashok Subron a expliqué que cette copie a été extraite et transmise à l'Information Technology Unit de la police. Le document a été imprimé. Maintenant, a soutenu Ashok Subron, c’est à la police d’agir.

Mais il n’a pu s’empêcher de conseiller à la police d’adresser une requête « officielle » au tribunal de Moka, où se déroule l’enquête judiciaire sur la mort de Soopramanien Kistnen, histoire d’établir « l’authenticité » de la copie des « Kistnen Papers ». Et de recommander aussi aux enquêteurs de « mettre sous protection » les personnes citées dans les dépositions. C’est là qu’il a demandé à ce que les trois élus soient interrogés concernant le montant de leurs dépenses électorales.

Mardi 31 Août 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.