Menu



Politique

Shakeel Mohamed ne rate aucune occasion d’égratigner le PTr


Rédigé par E. Moris le Mercredi 24 Novembre 2021



Ce qui est bon pour le pays, pour Shakeel Mohamed, pourrait se résumer à ce qui n’est pas bon pour le MSM… mais aussi le PTr.

Le point de vue du député travailliste, sur les amendements prévus à l’IBA Act, est plus qu’intéressant. C’est plein d’enseignement ! Il intervenait sur une radio lundi. Shakeel Mohamed estime qu’il est temps de remettre en question le système dont fonctionne le gouvernement.

Il soutient qu’il ne faut pas ce que qui va bénéficier au MSM aujourd’hui joue en faveur du PTr demain. Pour lui, il faut aller plus loin. Il n’est pas acceptable que tous les pouvoirs soient concentrés entre les mains du Premier ministre uniquement. À un certain moment, lorsque la question lui a été posée, il a concédé que des abus ont aussi été commis par le PTr à l’époque. Mais ce n’est pas la première fois qu’il fait l’inventaire du PTr, le Shakeel.

Rappelons qu’il avait été le premier à évoquer les dérives de Ramgoolam lorsque ce dernier était au pouvoir. Il avait été le premier à affirmer qu’il avait mis le fils Soornack à sa place lorsque ce dernier pensait qu’il était en droit de dicter certaines choses aux ministres. Il faut lui reconnaître du courage. Et il faut aussi lui reconnaître une certaine popularité. Sans une assise certaine au no 3, il n’aurait pu dire le dixième de ce qu’il a dit. En politique, c’est simple. Plus vous être fort électoralement, plus vous pouvez vous permettre d’ouvrir votre gueule !

Mercredi 24 Novembre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.