Menu



Société

Selon Jagutpal, la classe de l’école primaire Philippe Rivalland n'a été désinfectée que ce jeudi après-midi


Rédigé par E. Moris le Mercredi 7 Avril 2021



Lors du point santé de ce jeudi 7 avril, le ministre de la Santé, le Dr Kailesh Jagutpal, est revenu sur le cas de la surveillante de Primary School Achievement Certificate (PSAC) testée positive hier à la Covid-19, à l’école Philippe Rivalland RCA à Beau Bassin.

ll s’agit d’une habitante de Highlands. Elle a été admise à l’hôpital ENT. L'enfant et ses parents ont été placés en quarantaine. Selon le ministre de la santé, la surveillante n’était en présence que d'un seul enfant avec des besoins spécifiques. 

Toujours selon le Dr Jaguptal, cette personne a été testée dans le cadre des dépistages ciblés effectués à Highlands après que plusieurs cas de Covid-19 y ont été répertoriés. Cet endroit est décrété zone rouge et les entrées et sorties y sont strictement contrôlées.

Mais c'est cette information qui n'a pas manqué de faire tiquer. Suite à une question de Radio Plus, pourquoi le ministre a omis d'informer hier dans le 'Press briefing" de 19h30, sur le cas positif de cette surveillante alors que la classe était déjà "désinfectée" ce qui inciterait à penser que les autorités cachent certaines informations, le ministre Jaguptal a fait cette déclaration pour le moins surprenante :

"Mo redire li, c hier l'information ki nou ti fer dan le press briefing un peu tard, c bann informations ki nou ti fek recevoir. A moment ki nou recevoir l'information, nou meme pa conné ki bann dimoune ki zot teste positif. C zis suite a sa ki nou conné enn ti p pli tard ki noun conne ki ti ena enn " invigilator". Maintenant a auken moment nou pas finn fer auken désinfection de la classe tou sa, c ziz zordi ki nou.., fer li peut-etre dans l'apres midi mais rien ki noun fer hier..."

Rappelons que les examens du PSAC ont été maintenus ce jeudi à l'école primaire Philippe Rivalland RCA, à Beau-Bassin. Que selon le ministère de l'Education, la classe a été isolée et...désinfectée. 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.