Menu



Société

Saisie record de drogue : les frères Gurroby connus des services de police pour blanchiment d'argent


Rédigé par E. Moris le Mardi 4 Mai 2021



Ritesh Gurroby a été arrêté dans le cadre de l’enquête policière initiée après la saisie record de Rs 3,6 milliards de drogues sur un chantier à Pointe aux Canonniers dimanche. 

Ritesh Gurroby, en liberté conditionnelle, et le vigile des lieux, Siwdanand Rawah, ont comparu devant la cour de district de Pamplemousses hier, lundi 3 avril. Les deux suspects sont accusés provisoirement de trafic de drogue et la police a objecté à leur demande de remise en liberté provisoire.

Les frères Gurroby impliqués dans le blanchiment d'argent

Le 11 février dernier, lors d'une descente policière au domicile d’un planteur, habitant Congomah, la brigade anti drogue a saisi un coffre contenant des sommes de Rs 5.3 millions, 170 000 dollars US et 5000 Euros, des pierres précieuses, des métaux de couleur jaune et en argent et un pistolet paralysant.

Quatre hommes ont été placés en état d’arrestation par l’Anti-Drug and Smuggling Unit (Adsu), dont un dénommé Dhaneswar Sookalee. Son domicile perquisitionnée, les policiers sont tombés sur un coffre-fort contenant une importante somme d’argent, incluant des devises étrangères. 

Interrogé, Dhaneswar Sookalee affirme qu’il ne fait que surveiller sous son toit cet argent et de préciser que toute la responsabilité incombe à son beau-frère Nitesh Gurroby, qui est directeur d’une société engagée dans des activités maritimes à Grand-Baie.  

Ritesh Gurroby est soupçonné de faire partie d’un réseaux acheminant de la drogue en provenance de l’île de la Réunion vers Maurice.

Le même jour, l’Adsu, a fait une descente au domicile de Ritesh Gurroby, qui n’est autre que le frère de Nitesh Gurroby, lui aussi propriétaire de bateaux de pêche. Chez Ritesh Gurroby, les enquêteurs ont saisi Rs 443 150 en différentes coupures et des devises étrangères. 

Pour leur défense, les frères Gurroby ont avancé que l’argent représentait les recettes de leur travail. Une partie des profits aurait été convertie en devises et aurait servi à acheter des pierres précieuses, au lieu de déposer le tout en banque; et ainsi éviter de payer la taxe.

Mardi 4 Mai 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.