Menu

Justice

Rezistans soumet ses affidavits amendés en cour suprême


Rédigé par E. Moris le Mardi 24 Janvier 2023



L’affaire ayant trait à la plainte constitutionnelle de Rezistans ek Alternativ a été appelée hier en cour suprême, devant la cheffe juge. Le mouvement de gauche, rappelons-le, veut obtenir l’autorisation de la cour suprême pour saisir le Privy Council afin de contester la décision du full bench de la cour suprême de rejet sa plainte sur des questions de procédures et de points techniques. C’était en septembre dernier !

Rappelons que le full bench comprenait la Senior Puisne Judge Nirmala Devat, ainsi que les juges Iqbal Maghooa, Gaitree Jugessur-Manna, Patrick Kam Sing et Carol Green-Jokhoo. Quant à la plainte constitutionnelle de Rezistans ek Alternativ, elle visant à contester l’obligation faite à tout candidat de déclarer son appartenance ethnique aux élections générales. Dans le cadre de la demande d’autorisation, plusieurs points ont été soulevés par les représentants des camps opposés à Rezistans ek Alternativ, soit l’État, le Commissaire électoral et l’Electoral Supervisory Commission.

L’affaire a été renvoyée au 6 février. Mais Ashok Subron déplore des tentatives de faire traîner les choses. « C’est triste que l’État mauricien, représentant par le PMO, l’Electoral Commissioner, et l’Electoral Supervisory Commission ont soulevé autant de points techniques alors qu’il s’agit là d’une question d’intérêt public », a déclaré le porte-parole. Et d’ajouter qu’au rythme où vont les choses, l’affaire ne sera pas prise avant les prochaines législatives et les candidatures des membres de Rezistans ek Alternativ seront une nouvelle fois invalidées.

Mardi 24 Janvier 2023

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.