Société

Rapport Lam Shang Leen : Enter le Conseil des religions

Vendredi 3 Août 2018

Le Conseil des religions a été officiellement créé en 2001, à la suite du Sommet mondial de la paix organisé en 2000 sous les auspices des Nations Unies pour promouvoir la paix et soutenir le dialogue inter religieux.


Rapport Lam Shang Leen : Enter le Conseil des religions
Une semaine après la publication du rapport de la Commission d’enquête sur la drogue, c’est un constat accablant pour les représentants du Conseil des religions.

Dans un communiqué émis vendredi, le Conseil des religions a salué le travail de Paul Lam Shang Leen et de ses assesseurs.

C'est la situation alarmante à tous les niveaux dans le pays concernant la drogue et plus particulièrement la drogue synthétique qui ont attiré leur attention.

Le Conseil exige que des sanctions soient prises contre les officiers qui enfreignent le code d’éthique de leur profession en devenant les complices des trafiquants.

Il se dit choqué d’apprendre que l’argent provenant du trafic aurait été utilisé pour financer les partis politiques et demande de faire voter une loi sur la transparence du financement des partis.

Concernant le National Drug Control Masterplan, ses membres sont d’avis que des actions doivent être prises au plus vite.

Le Conseil des religions 

Cinq religions, à savoir la foi baha'ie, le bouddhisme, le christianisme, l'hindouisme et l'islam, forment le noyau du Conseil et soutiennent une vision visant à canaliser le pouvoir des religions, à favoriser la paix et à améliorer la vie à Maurice.

L'intention d'une telle coopération entre les communautés religieuses et spirituelles à travers l'île Maurice est de travailler ensemble sur une base interconfessionnelle avec des conseils efficaces pour une compréhension partagée.

L’objectif est de faire comprendre aux croyants de toutes les communautés religieuses de Maurice leurs valeurs fondamentales communes et de lutter contre les préjugés de toutes sortes, notamment en ciblant les jeunes.

Rédigé par E. Moris le Vendredi 3 Août 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.