Menu

Société

Quota du non-respect du port du masque : La Police Academy enquête sur la fuite d'informations confidentielles


Rédigé par E. Moris le Mardi 10 Mai 2022

L'« Opération beze cash » découverte pout faire entrer de l'argent dans les caisses de l'Etat, la police mène l'enquête sur la fuite de ses informations classées confidentielles.



Quota du non-respect du port du masque : La Police Academy enquête sur la fuite d'informations confidentielles
Alors qu'ailleurs les masques tombent et les restrictions sanitaires sont assouplies ou bannies, à Maurice, les policiers sont mobilisés à travers l’île pour assurer que les règlements sanitaires imposés par le gouvernement soient respectés. Rappelons que toute infraction est passible d’une amende allant jusqu’à Rs 500 000 et de 5 ans d'emprisonnement. Toute condamnation pour ce type de délits figurera sur le certificat de caractère du contrevenant.

 

Mais le port-aux-roses est découvert. Un document signé et daté du jeudi 5 mai, par un haut gradé demandant aux officiers des postes de police de remplir un quota de cinq contraventions pour non-port du masque sur une base quotidienne, a fuité. Reste à savoir si l’idée de maintenir pour non-respect du port du masque, un quota de cinq contraventions au quotidien, vient des âmes damnées opérant dans l’ombre du patron de la police.

La police enquête sur « l’auteur de la fuite qui a commis une violation des codes de conduites de la police ». La question est posée, est-ce un acte antipatriotique d'avoir rendu public la façon de faire de la police ou une offense ? Chacun sera libre d'y répondre.
 

Mardi 10 Mai 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.