Politique

Quand le Premier ministre joue aux démineurs !

Vendredi 2 Novembre 2018

Katheryn Bigelow aurait pu utiliser la photo de Pravind Jugnauth pour illustrer son film « Hurt Locker », « Démineurs » en français. Car c’est à un gros exercice de déminage auquel s’adonne le Premier ministre.

« Il n’y a pas de petite ou de grande communauté », a-t-il déclaré jeudi à Grande-Rivière-Nord-Ouest, lors des célébrations de l’Andhra Day, à l'Andhra Maha Sabha. Et d’ajouter qu’il est primordial « de faire attention aux discours qui divisent ». 

Le chef du gouvernement marche le fil. D’un côté, les appels pour un recensement où le critère ethnique sera considéré se multiplient. Pour plusieurs raisons, il faut le préciser. Certaines qui ont du sens et d’autres pas. Et de l’autre côté, il y a les associations socioculturels qui montent au créneau. Dans leur cas, un recensement ethnique qui donnerait des informations plus actuelles sur la taille des communautés représente une très mauvaise nouvelle. Beaucoup vont perdre leur pouvoir de marchandage. 

Mais en même temps, pour le gouvernement, quel qu’il soit, un tel exercice comprendrait beaucoup de risque et pourrait mettre à mal l’unité et l’harmonie. Et face à ce qui pourrait se transformer en immense incendie, le Premier ministre n’a qu’un petit seau d’eau, qu’il a beaucoup utilisé jeudi et vendredi. « Nous sommes tous dans le même bateau », n’a-t-il cessé de marteler. 

Pas sûr que ces appels soient réellement entendus !


Rédigé par E. Moris le Vendredi 2 Novembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.