Menu



Politique

Quand Rajeev Jangi s’embrouille


Rédigé par E. Moris le Mardi 8 Décembre 2020



Le président de Grand Port a viré sa cuti ! C’est une vieille expression pour dire qu’il a changé radicalement d’avis, de bord. Alors que le Premier ministre, lui-même, disait que le gouvernement avait le contrôle de six des sept conseils de district, tout laisse désormais penser que c’est un 7 sur 7, du nom de l’émission de l’époque d’Anne Sinclair.

Il a accordé un entretien à l’express pour dire qu’il n’a jamais rencontré Pravind Jugnauth, contrairement à ce qu’allègue Navin Ramgoolam, qu’il collabore avec ministres et députés de la majorité, qu’il a une « ouverture » avec trois ministres (Bobby Hurreeram, Stephan Toussaint et Mahen Seeruttun) et qu’il a « longuement discuté » avec Naveena Ramyad.

Il soutient aussi qu’il n’a jamais dit qu’il est membre du Parti travailliste, mais du Parti socialiste de Quatre Sœurs, mais reconnait qu’il est « tombé aux pieds d’Arvin Boolell », pour qui il collait des affiches.

Ce serait simple de lui tomber dessus. Mais il faut reconnaître que ce ne doit pas être simple d’être dans es souliers. Être d’un autre bord politique et devoir, en tant que président d’un conseil de district, composer avec le gouvernement en place. De quoi vous rendre schizophrène !

Mardi 8 Décembre 2020


1.Posté par Karo le 08/12/2020 10:19
Il est pas mignon en se tenant l index comme un benèt dans son costume taillé comme un as de pique et payé par le msm?

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.