Social

Protection de la faune marine : une plateforme « La voix l’océan indien » voit le jour

Jeudi 13 Septembre 2018

Ils s’opposent aux contrats de pêche alloués aux étrangers et aux projets de ferme aquacole.

Ces militants écologistes qui militent dans d’autres plateformes ou ont pris position en tant qu’individus se sont regroupés en un collectif, « La voix l’océan indien », et ont organisé une manifestation au Jardin de la Compagnie dans la journée afin de faire un sit-in devant les locaux du ministère de la Pêche. 

Au sein de ce collectif, on retrouve des pêcheurs de Maurice et de Rodrigues, ainsi que des représentants de CARES, Aret Kokin nous Laplaz et la Sea Users’ Association.

Des syndicalistes et d’anciens politiciens sont venus prêter main forte à ce collectif, dont la devise est « notre océan n’est pas à vendre ». 

Une délégation de 5 personnes, comprenant Stephan Gua (AKNL), Jean-Yves Chavrimootoo (AKNL) et Judex Rampaul (Syndicat des pêcheurs), s’est rendue au bureau du ministre Prem Koonjoo afin d’y déposer une lettre contenant leurs inquiétudes quant aux conséquences que cet accord pourrait avoir sur notre environnemental et faune marine. 

Les représentants du collectif n’ont pu rencontrer le ministre. Ils disent réclamer son intervention sur les accords de pêche avec le Japon et tout autre accord avec l’Union européenne sur la question.

Lire également :

https://www.zinfos-moris.com/Video-Manifestation-au-Jardin-de-la-Compagnie-Notre-ocean-n-est-pas-a-vendre_a1307.html

Rédigé par E. Moris le Jeudi 13 Septembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.