Politique

Pravind Jugnauth s’énerve contre un journaliste concernant la présence de la PPS Monty parmi la délégation en Inde.

Mardi 29 Janvier 2019

En conférence de presse ce mardi, le Premier ministre est revenu sur sa mission officielle en Inde.


À plusieurs reprises, il a insisté que ce fut un très grand honneur pour le pays et lui,  en tant que Maurice, d’être l’invité d’honneur de la 15e Pravasi Bharatiya Divas Convention qui a vu une assistance record de plus de 5 000 délégués venant de plus de 85 pays.

Maurice, rappelons-le, avait la deuxième plus grosse délégation après la Malaisie avec 400 personnes. 

Pravind Jugnauth a aussi mis l’accent sur les discussions qu’il a eues avec le Premier ministre indien Narendra Modi. Il a précisé qu’ils ont passé en revue les gros projets, à Maurice, où l’Inde est concernée.

Il a cité notamment le Metro Express, la construction du nouvel hôpital ENT, les travaux d’infrastructures à Agaléga et la construction du bâtiment de la Cour suprême. Il a aussi évoqué sa rencontre avec les étudiants mauriciens en Inde et sa participation à la Kumbh Mela. 

Sur ce pèlerinage, Pravind Jugnauth a indiqué avoir visité la salle qui sert de tour de contrôle pour assurer la sécurité des lieux. Il dit avoir été impressionné par le dispositif qui permet une surveillance de tous les instants et à tous les endroits.

Il a aussi évoqué l’inauguration de la succursale de la SBM en Inde, rappelant que c’est la première fois que la Reserve Bank indienne octroie un permis d’opération à une banque internationale d’opérer une succursale en Inde. 

Toujours sur le plan des finances, il a évoqué sa rencontre avec un regroupement d’entrepreneurs indiens, pour évoquer les opportunités d’investissements à Maurice, dont la possibilité d’utiliser notre pays comme plateforme pour investir en Afrique. Il a aussi participé à la cérémonie de clôture la bourse de Bombay. 

Toutefois, c’est à l’heure de la séance de questions-réponses que la tension est montée d’un cran.

D’abord, le Premier ministre a réfuté certaines « imprécisions » concernant la délégation qui s’est rendue en Inde. Il a indiqué que la délégation officielle comprenant 18 personnes seulement, dont lui-même, 3 ministres (Sawmynaden, Dookun et Roopun), 3 PPS (Monty, Rampertab et Benydin) et  le Dr Zuberr Joomaye. 

Par la suite, un journaliste a évoqué le cas de Suttyhudeo Tengur qui, selon lui, a beaucoup œuvré pour le hindi et qui ne faisait pas partie de la délégation officielle.

D’abord, le Premier ministre a indiqué qu’il ne pouvait inclure tous les membres d’une association ayant un lien avec l’Inde et que chaque groupement qui le voulait pouvait envoyer un représentant en respectant les procédures normales. 

Vu l’insistance du journaliste, qui a évoqué le fait que Tengur connait mieux l’hindouisme que certains conseillers du gouvernement qui faisaient partie de la délégation, le Premier ministre est sorti de ses gonds.

« N’insinuez-vous pas, avec une telle question, que la PPS Monty n’aurait pas dû faire partie de la délégation ? » a lancé Pravind Jugnauth.

Au journaliste qui a dit qu’il s’agissait-là d’une déduction du Premier ministre, Pravind Jugnauth a lancé : « C’est ce que vous insinuez ! Si on va au bout de votre logique, la PPS Monty n’aurait pas dû être incluse dans la délégation officielle ! »

Enfin, Pravind Jugnauth a aussi profité de l’occasion pour corriger une autre imprécision. « À aucun moment, je n’ai dit que j’allais être l’invité d’honneur du Republic Day à Delhi, comme indiqué dans la presse. Cela ne figurait nulle part. En revanche, j’étais l’invité d’honneur de ces célébrations à Mumbai dans l’État du Maharastra », a-t-il souligné.

Rédigé par E. Moris le Mardi 29 Janvier 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.