Menu



Politique

Pravind Jugnauth et Heman Jangi tirent à boulets rouges sur Rama Valayden


Rédigé par E. Moris le Mardi 18 Mai 2021



Une communication orchestrée hier lundi après la salve de critiques entourant les conditions de l'arrestation de l'homme de loi Rama Valayden à son domicile aux petites heures du matin par des membres de la force policière.

Dans la course au poste de commissaire de police, ils sont nombreux à faire preuve d'excès de zèle, après les saisies record de drogue en une semaine mettant en avant un prétendant au trône suprême, enter le patron du Central CID, le DCP Jangi !

Il a affirmé dans un média ainsi que l’ASP Roshan Kokil, que c’est Rama Valayden, qui a demandé à être interrogé aux petites heures. Ils soutiennent que ceux qui commentent l’action de la police font fausse route. Selon les explications du DCP Jangi, il a reçu un appel d’un des avocats de Me Valayden vers une heure du matin. Ce dernier voulait savoir si la police allait inquiéter son client par rapport à la manif d’hier. Le DCP Heman Jangi a déclaré avoir dit oui mais précisé que vers 8 heures la police aurait besoin de son client. Mais peu après, l’avocat a rappelé le DCP Jangi pour lui dire que Rama Valayden était disposé à être interrogé dans les minutes qui suivent. C’est la raison pour laquelle, selon Heman Jangi, la police a été le chercher pour l’emmener aux Casernes centrales. D’autant que Valayden ne conduit pas.

Le DCP Heman Jangi insiste que Valayden était volontaire pour venir à cette heure là. L’ASP Kokil a dit plus. Rama Valayden a obtenu un traitement princier. 
 
Lors du Journal télévisé de la MBC, le Premier ministre Pravind Jugnauth s'est exprimé suite au décès du jocker Nooresh Juglall après sa terrible chute dans la 7e course. Il ne s'est pas privé par la suite de tacler sans le nommer Rama Valayden, dénonçant le «comportement  irresponsable» de certains en cette période de pandémie. Il s'est montré inflexible en rajoutant que personne n'est au dessus de la loi.

Dans ses petites indignations à géométrie variable dont le Premier ministre a le secret, notons que paradoxalement, aucune condamnation n'a été prononcé à la suite des funérailles populaires de Nooresh Juglall à Port-Louis où gestes barrières et respect de la distanciation sociale ont volé en éclats.
 

Mardi 18 Mai 2021


1.Posté par dany le 18/05/2021 19:19
il est devenu trop gênant le rama il dit trop les vérités qu'on ne veut pas entendre notamment sur le trafique de drogue ou la base de agaléga et j'en passe

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.