Menu

Société

Pointe d’Esny: Une « panne de moteur» du cargo libérien mobilise la National Coast Guard


Rédigé par E. Moris le Vendredi 9 Juillet 2021



Que s'est-il réellement passé hier jeudi 8 juillet non loin des côtes mauriciennes ? A en croire les autorités, le Victoria, cargo battant pavillon libérien en provenance de Côte d’Ivoire, était en route pour l’Inde quand il a eu une « panne de moteur» au large de Pointe-d’Esny.

Il est resté pendant des heures à 22 milles nautiques de Maurice, alors que le capitaine n'a pas répondu aux appels de la National Coast Guard (NCG). 

Selon l’inspecteur Shiva Coothen, du Police Press Office : «À 19 h 30, selon les dernières informations obtenues, le capitaine a expliqué que le moteur a pu être réparé et qu’il s’apprête à redémarrer». Pourtant un peu plus tôt, selon les autorités, le navire CGS Valiant de la garde-côtière nationale et un remorqueur étaient  en route pour rejoindre le navire en panne.  

Selon le site Marine Traffic, Le Victoria ne serait plus stationnaire. Au lieu de pointer vers la côte, il aurait changé de trajectoire pour continuer sa route jusqu’en Inde.

Rappelons que le 29 mai dernier, le Berge Jaya, un transporteur de minerai en provenance de Malaisie, qui se dirigeait vers son prochain port d'escale, à Tubraro au Brésil, a aussi connu une « panne de moteur» au large de Pointe d'Esny, avant de reprendre sa route.

 

Vendredi 9 Juillet 2021


1.Posté par Caro le 09/07/2021 09:19
Humm bizarre!
Ces pannes ne couvriraient t elles pas de dépôt de drogue pour maurice et un trafic ou la mafia du gouvernement fermerait les yeux?

2.Posté par leroy le 09/07/2021 11:58
Bizarre.....un navire qui reste immobilisé.....qui ne répond pas......c'est du déjà vu ça. N'y aurait 'il pas une raison??? En plus dans la même zone de l'ile........

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.