Menu

Politique

Plus on écoute Boolell, moins on comprend


Rédigé par E. Moris le Samedi 5 Mars 2022



En conférence de presse vendredi, Arvin Boolell est revenu sur le litige entre Xavier-Luc Duval et lui. Ou alors entre le PTr et l’entente L’Espoir. Bref, plus Arvin Boolell parle, moins on comprend le problème. Du moins, il ne dit pas les choses clairement.

Le PTr réclame le poste de leader de l’opposition ainsi que celui de whip de l’opposition. Certes, il se chuchote que c’est Shakeel Mohamed qui est intransigeant sur le deuxième poste. D’ailleurs, à un moment, Arvin Boolell a déclaré que « Shakeel a des qualités, ainsi que les défauts de ses qualités car il est un enfant terrible ». Tout cela place Arvin Boolell dans un certain embarras et qui complique les choses.

Le chef de file des rouges au Parlement a déclaré que le PTr « n'est pas demandeur mais mérite le respect ». Qu’est-ce que cela veut dire ? Et, comme d’habitude, il a tourné en rond, noyant le poisson, pour expliquer que si MMM, PMSD et Rassemblement Mauricien font bloc, ils peuvent aspirer à garder le poste de leader de l’opposition. Mais que si tel n’est pas le cas, c’est le parti comptant le plus grand nombre d’élus qui doit obtenir le poste. Mais c’est lui qui avait démissionné. Mais plus tôt, Arvin Boolell a, lors de son intervention, plusieurs fois tenu un langage qui ne lui est pas familier. À plusieurs reprises, il a parlé de « dibois pointe » qu’il faut « met are zot ».

Samedi 5 Mars 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.