Menu



Société

Pétitions électorales : Les tactiques dilatoires des élus du GM dénoncées


Rédigé par E. Moris le Mardi 28 Janvier 2020



Les choses avancent dans les affaires liées aux pétitions électorales contestant les résultats dans 9 circonscriptions aux dernières législatives. Elles avancent… mais lentement.

C’est d’ailleurs ce que dénoncent les pétitionnaires, du moins leurs avocats. Il faut déjà savoir que les élus (le Premier ministre, ses colistiers, nombre de PPS et de députés) mis en cause par ces contestations se sont d’une certaine façon regroupés.

Ils sont représentés par un seul panel d’avocats comprenant notamment Mes Ravind Chetty et Éric Ribot. Ils ont logé une motion demandant que l’affaire soit rayée. Leur motion sera écoutée le 3 février.

Mais cette démarche, pour les avocats des pétitionnaires, s’apparente à une nouvelle tactique dilatoire visant, selon eux, à faire perdre son temps à la cour suprême. Ces hommes de loi soutiennent d’ailleurs que les documents en lien avec la motion ne leur ont pas été communiqués.

Notons que le PTr demande un recompte des voix dans quatre circonscriptions et l’annulation des résultats dans deux autres. Le MMM demande un recompte dans deux circonscriptions et le PMSD dans une seule. 

Mardi 28 Janvier 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.