Société

Pèlerinage du Père Laval : « Kouma Per Laval, zordi Zezi kont lor twa »

Jeudi 6 Septembre 2018

Le diocèse de Port- Louis célébrera cette année le 154e anniversaire de la mort de celui surnommé « L’apôtre des Mauriciens » ou « l’apôtre de l’unité » en raison de l’aspect rassembleur du pèlerinage. Comme chaque année, les pèlerins se rendront au tombeau du Père Jacques Désiré Laval du 8 au 9 septembre. Le thème de cette année : « Kouma Per Laval, zordi Zezi kont lor twa ».


Pèlerinage du Père Laval : « Kouma Per Laval, zordi Zezi kont lor twa »
L’édition 2018 ayant lieu en week-end, le comité organisateur s’attend à accueillir environ 175 000 à 200 000 personne.

Cette année, les jeunes auront une place prépondérante durant le pèlerinage, ont fait ressortir le père André Sunassee, directeur du pèlerinage Père Laval, et Benoit Duvergé du Service diocésain des jeunes et des vocations.


Le grand public est invité à se diriger vers la cathédrale St-Louis, Port-Louis, où une préparation spirituelle est prévue avant de prendre la direction de Ste-Croix.

La police recommande aux pèlerins de porter des vêtements clairs ou un gilet rétro-réfléchissant et de se munir de lampes-torches.

500 pèlerins venant de l’île de La Réunion participeront au pèlerinage. Ils animeront la messe de 10 h 00 le dimanche 9 septembre et laquelle sera retransmise en direct sur une des chaînes radio de la MBC.

Chaque année, la messe de 20 h 30 le 8 septembre présidée par l’évêque de Port- Louis et retransmise en direct à la télévision est un des temps forts du pèlerinage.

L’animation de cette messe cette année a été confiée au Service Pastoral Jeunes sous la responsabilité du père Laurent Rivet et l’homélie du cardinal Piat qui aura un message spécial aux jeunes.

 

Rédigé par E. Moris le Jeudi 6 Septembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.