Menu

Paul Lismore

[Paul Lismore] THE BILLIONS OF THE JUGS


Rédigé par Paul Lismore le Jeudi 20 Juin 2019

THE BILLIONS OF THE JUGS: NEVER FORGET THE ILLOVO DEAL, WHERE THE 2/3 1/3 FORMULA IN OUR FAVOUR WAS MAGICALLY TRANSFORMED BY SAJ INTO 1/3 2/3 IN FAVOUR OF THE SUGAR BARONS...



This is going to be a short post consisting of quotes by Jean Mee Desveaux, the Special Adviser to Berenger in the MMM/MSM government of 2000.

Remember, Desveaux was directly involved in the Illovo deal when inexplicably he was not included in the final days leading to the deal....because of SAJ's magic formula where we, the taxpayers, instead of receiving 2/3 of the benefits from the Illovo deal (which Desveaux wanted on our behalf), we only received 1/3...

The remaining 2/3 went to the sugar barons, and out of the tens of billions of rupees involved, is anyone dumb enough to insist that SAJ received nothing from that sweetly sick deal?

"Je n’étais pas contre l’alliance MMM-MSM, je n’étais pas contre les Jugnauth mais j’étais contre ce que j’allais découvrir chez les Jugnauth. Je trouve qu’il est malheureux que quand les Jugnauth sont au pouvoir l’intérêt du pays n’est pas la chose qu’il ont le plus à coeur. Ce qu’ils ont le plus à coeur c’est de bâtir leur empire et l’histoire me donne raison. "

Vous avez rapidement découvert que les Jugnauth au pouvoir privilégiaient leur empire au pays ? J’ai pu le constater dans plusieurs cas."

" J’ai également donné ma démission de la Mauritius Revenue Authority, organisme dont j’avais piloté la création. Quand il a fallu choisir un directeur pour cet organisme, la ministre Hanoomanjee a décidé que le poste ne reviendrait pas à Cunningham mais a un yes man mauricien. Je me suis dit que ce n’était pas possible. C’était l’année des élections; je suis allé voir Bérenger et je lui ai dit être conscient que j’allais le gêner politiquement en démissionnant de la MRA, mais que je ne pouvais accepter une décision que je savais mauvaise et que j’étais disposé à quitter mon poste. Il a compris ma décision et m’a gardé comme conseiller."

" Je n’étais pas contre l’alliance MMM-MSM, je n’étais pas contre les Jugnauth mais j’étais contre ce que j’allais découvrir chez les Jugnauth. Je trouve qu’il est malheureux que quand les Jugnauth sont au pouvoir l’intérêt du pays n’est pas la chose qu’il ont le plus à coeur. Ce qu’ils ont le plus à coeur c’est de bâtir leur empire et l’histoire me donne raison."

Vous avez rapidement découvert que les Jugnauth au pouvoir privilégiaient leur empire au pays ? J’ai pu le constater dans plusieurs cas.... Je dis que quand Anerood Jugnauth est à la tête du pays, il ne prend pas nécessairement l’intérêt du pays à coeur.

Re the Illovo deal:

" Nous trois (Desveaux, Comarmond, et Jyoti Jeetun) n’étions pas contre le deal Illovo, mais contre la version minimaliste de ce deal pour l’État. Comme l’a dit Paul Bérenger, c’est moi qui ai, au départ, discuté avec le privé pour permettre la vente de presque 80% de Mont Trésor Mon Désert par la compagnie étrangère Illovo à des Mauriciens. La vente n’aurait pas été possible si les taxes prohitives qui existaient à l’époque n’étaient pas enlevées. Ce deal créait à travers l’achat un pool de richesses qu’il fallait savoir départager. Le groupe mauricien qui vient me voir me dit que dans leur deal, LE GOUVERNEMENT AURA DEUX TIERS ET EUX UN TIERS. Jusque-là il n’y a aucun autre groupe mauricien qui parle avec qui que ce soit.

And here's the killer:

" Les discussions étaient allées assez loin quand, le jeudi précédant la fameuse réunion de samedi à Clarisse House, Bérenger nous apprend qu’Anerood Jugnauth va rencontrer quelqu’un d’autre à propos du deal. Après cette réunion, il est décidé, soudainement, que les conditions du deal changent : LE GOUVERNEMENT VA AVOIR UN TIERS ET LE GROUPE DU PRIVE DEUX TIERS. Le deal est renverse. On apprend aussi qu’un nouveau groupe a causé avec Anerood Jugnauth. Samedi à la réunion à Clarisse House, nous trois nous nous battons, contre les autres, pour que le gouvernement conserve les deux tiers du deal. Nous trois ne sommes pas invités à la réunion du lendemain…"

And in our so called etat de droit, no one talks about this scandalous deal any more, the 'free and independent' press hardly ever mentions it, and there has never been an investigation on how we ended up with half of what was being offered to us....and how the gran missiers got twice what was originally on offer, and at our expense.

LONG LIVE THE BILLIONAIRES JUGS!

Lire l'article de Jean-Mée Desveaux, ancien conseiller spécial de Paul Bérenger : “Le Remake MSM-MMM est le scandale du siècle !”  en cliquant...

Jeudi 20 Juin 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.