Politique

Paul Bérenger dénonce des tentatives de manipulation de certains au bureau du Premier ministre

Samedi 13 Avril 2019

Pour le leader du MMM, certains au bureau du Premier ministre ont tout fait pour opposer le cardinal Piat à Clency Harmon.

Ils ont fait courir des rumeurs, allègue Paul Bérenger, que le chef de l’église catholique à Maurice était d’accord avec la façon de faire du gouvernement. « Cela est complètement déplorable », affirme-t-il. 

Le MMM tenait ce matin sa conférence de presse hebdomadaire. Évoquant l’accord intervenu entre le gouvernement et Clency Harmon, il dit prendre note mais souligne que les clauses sont assez vagues.

« Le MMM note qu’il n’y a aucune précision sur l’organisme qui sera créé. Cela peut être un tribunal, un département au sein de la cour suprême mais aussi un autre type d’instance. De plus, le Premier ministre n’a fixé aucun délai concernant la date où le comité interministériel doit soumettre ses recommandations », précise-t-il. Pour lui, tout cela est assez vague. 

Évoquant la distribution d’eau et les inondations, Paul Bérenger soutient qu’il s’agit là des deux plus gros échecs du gouvernement qui va le payer très cher aux prochaines législatives. 

Il a aussi évoqué le projet de loi Immigration Amendment Bill qui sera introduit en première, deuxième et troisième lectures à l’Assemblée nationale ce mardi. Pour Paul Bérenger, c’est un projet de loi de grande importance qui donne notamment le pouvoir au Premier ministre de déclarer « Prohibitant Immigrant » tout étranger qui se marie avec un/une Mauricien(ne).

Rédigé par E. Moris le Samedi 13 Avril 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.