Menu


Politique

Paul Bérenger : « Qui peut ne pas être choqué par tous ces scandales ? »


Rédigé par E. Moris le Samedi 11 Juillet 2020



Le leader du MMM s’est attaqué au gouvernement à la hache ce matin en conférence de presse. Il a évoqué longuement les scandales à la chaîne qui touchent le gouvernement.

Il a parlé de l’affaire de la Centrale St Louis, demandant au gouvernement, de ne plus se cacher derrière la Commission anticorruption. 
 
Outre l’affaire Hyperpharm, il a aussi évoqué l’implication du ministre de la Santé et du Commerce dans l’importation de médicaments. Il a déploré le fait que des gens qui n’ont rien à voir avec l’importation de médicaments, mais qui sont proches du MSM, se sont mis pleins les poches sous la procédure d’urgence. Il a notamment évoqué le cas de la compagnie Pack and Blister. Pour Paul Bérenger, il est clair qu’il y a eu abus de la procédure d’urgence pour favoriser des proches du pouvoir. 
 
Paul Bérenger a aussi longuement évoqué ce qu’il a qualifié d’acte illégal impliquant Landscope Mauritius Ltd.

Il dit détenir des informations que Naila Hanoomanjee et le Conseil des ministres avaient déjà décidé de transférer à deux sociétés des terres de l’État valant Rs 8 milliards selon des procédures illégales. Pour Paul Bérenger, il y a eu une décision du Cabinet sur cette affaire. Et il y a aussi un Cabinet Paper. 
 
Pour lui, cette acte illégal n’a pu se faire que grâce à la persévérance de Gérard Sanspeur, alors chairman de Landscope Mauritius. « Il était le seul à s’opposer à cette décision. Les autres membres du Board étaient d’accord pour aller de l’avant avec cette décision. C’est un énorme scandale », a souligné Paul Bérenger. Et de préciser que le State Law Office est venu donner raison à Gérard Sanspeur en indiquant que toute cette transaction est illégale. « Je félicite Sanspeur pour avoir bloqué cet acte illégal », a souligné Paul Bérenger. 
 
Pour lui, il y un nouveau scandale chaque jour. 
 
Enfin, évoquant la motion de blâme contre le Speaker, Paul Bérenger a déploré le fait qu’il a été inscrit après le Finance Bill lors de la prochaine séance. Il rappelle que le Finance Bill est un projet de loi mammouth visant à amender plus de 70 lois déjà existantes. Donc, pour lui, l’objectif est de faire traîner les débats sur le Finance Bill et « d’éreinter tout le monde avant de passer en catimini la motion de blâme contre le Speaker ». 
 
Paul Bérenger a aussi indiqué son intention d’amender les Standing Orders car le Speaker dispose de trop de pouvoirs.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.