Menu

Politique

Opposition : l'union sacrée sur fond d'affaire Kistnen


Rédigé par E. Moris le Mardi 18 Octobre 2022



L'affaire Kistnen a renforci les relations entre les partis de l'opposition. Duval, Bérenger, Ramgoolam et Bodha sont persuadés qu'avec la publication du contenu du rapport de la magistrate Mungroo-Jugurnath, la forteresse gouvernementale est encore plus vulnérable. Encore plus prenable ! 

Les derniers développements dans l'affaire Kistnen ont ainsi eu raison des dernières réticences des formations de l'opposition pour officialiser leur entente hors du Parlement. Hier, Xavier-Luc Duval a annoncé que désormais, au-delà du Parlement, les formations de l'opposition vont aussi mener des actions communes sur le terrain. « C'est une décision unanime qui a été prise », a déclaré le leader de l'opposition. 

Rappelons que c'était la limite que les états-majors des divers formations de l'opposition s'étaient fixé. Histoire de ne pas apporter de la confusion dans la tête de leur électorat et avoir le même résultat qu'en 2014. Mais tel n'est plus le cas désormais. L'opposition, dans son ensemble, semble vouloir capitaliser sur l'affaire Kistnen et les conclusions de la magistrate Vidya Mungroo-Jugurnath. Pourquoi ? D'abord, parce que l'opposition estime pouvoir prendre le gouvernement à la gorge par le biais de Yogida Sawmynaden. Ensuite, parce que les dirigeants de l'opposition estiment que le gouvernement sera davantage occupé à se défendre sur l'affaire Kistnen plutôt que d'attaquer l'opposition... du  moins pour l'instant.

Mardi 18 Octobre 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.