Menu



Environnement

Offshore Petroleum Hub : le gouvernement mauricien a un pied dans le pétrole et l'autre à la Cop26


Rédigé par E. Moris le Lundi 1 Novembre 2021



Offshore Petroleum Hub : le gouvernement mauricien a un pied dans le pétrole et l'autre à la Cop26
C'est un pays qui a fait de la médiocrité la grande aspiration nationale, poursuivie par des hommes politiques sans scrupule. En favorisant l’Offshore Petroleum Hub, le pays est la recherche du pétrole et fait ironique joue à la protection de l’environnement devant la COP26. Comment concilier développement durable et exploitation des énergies fossiles ? 

Il défend son projet bec et ongles. Pravind Jugnauth se voit déjà magnat du pétrole. Sans même qu’il ne soit établi qu’il y a du pétrole dans nos eaux territoriales. Mais le Premier ministre y voit déjà un Offshore Petroleum Hub. Cela, alors qu’une bonne industrie océanique n’a jamais vu le jour… Mais optimiste, Pravind Jugnauth l’est… pour 1,3 millions de Mauriciens. « Maurice a le potentiel d’être un acteur de premier plan», a-t-il déclaré au Parlement mardi dernier lors de la présentation de l’Offshore Petroleum Bill. Pour lui, il est possible de développer une industrie pétrolifère à Maurice. C’est peut-être sa planche de salut économique.

Le 25 octobre dernier, le gouvernement devant a mis sur la table le projet Offshore Petroleum Hub. Ce dossier débute par l’exploration des fonds marins, puis passera par une sélection de sociétés autorisées à l'exploiter. Les infrastructures nécessaires à cette industrie seraient installées directement sur le sol mauricien.

Pour les associations environnementales, ce changement de cap va à l’encontre de tous les engagements, pour le climat. Fit notable, les pays voisins tel que La Réunion n'ont pas encore bronché. Effectivement la France a obtenu des contrats pour les fouilles. Si certains sont inquiets, Pravind Jugnauth ne l’est pas. Le pétrole a beaucoup bénéficié à certains pays dans le monde. Peut-être ! Mais pas à leur population. Le problème de Private Prosecution réglé, du moins temporairement, le Premier ministre est ce moment à Glascow, en Écosse avec une forte délégation pour y parler de l'environnement et surtout obtenir des fonds et subventions. 

Pravind Jugnauth ne pouvait rater ce rendez-vous sous aucun prétexte. Le Premier ministre mauricien prendra la parole à ce sommet le 1er novembre prochain. Notons que plus de 120 dirigeants sont attendus à ce sommet sur le climat. Pravind Jugnauth espère une rencontre ou un selfie avec Joe Biden ou Boris Johnson en marge du sommet. Une jolie photo pour la galerie. Est-ce que cela fera avancer la cause mauricienne sur le dossier Chagos ? A suivre.

Lundi 1 Novembre 2021


1.Posté par kersauson de (P;) le 01/11/2021 11:16
moriss REINE des HUB
meme un projet pour pieces detachées de voitures pour l afrique
genre peugeot mitshubishi ds le teneré ............; mort né
le RIDICULE finit par TUER

2.Posté par Caro le 01/11/2021 12:30
Ce pm joue a troubler les cartes et à ce que l opinion pense a autres choses qu au tintamarre assourdissant des casseroles qu il traine…
Effectivement il a un pied dans les Chagos et l autre dans Tromelin

3.Posté par Gaius Appuleius Dioclès le 01/11/2021 17:58
C'est exactement l'hypocrisie de Jugnauth, qui a été élu par le peuple himself.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.