Menu

Politique

Note de la Rédaction : Zinfos Moris ne participera pas à la propagande du congrès du MSM à travers l'île


Rédigé par E. Moris le Lundi 15 Août 2022



Pas fichu d'organiser les municipales, Pravind Jugnauth s'offre une balade dans les 20 circonscriptions de l'île dans le cadre des célébrations des 40 ans du MSM qui auront lieu...l'année prochaine.

Bain de foule et ambiance carnaval pour la majorité gouvernementale qui se serre les coudes et les fesses, face aux scandales politico-financiers qui suscitent indignation et colère. Un gouvernement déconnecté face aux priorités des Mauriciens. Profitant de leurs vacances parlementaires d'une durée de trois mois -aux frais des contribuables-, tout ceci en pleine crise sociale et économique, ce congrès vire de plus en plus en une propagande d’État qui transporte son lot de mensonges, évacuant ainsi toute critique, n’écoutant plus personne si ce n’est sa petite rhétorique qui l’absout de toute responsabilité, qui ne l’enjoint à aucun compromis.

Par cynisme, Pravind Jugnauth et ses sherpas, gouvernent comme il l’entendent. Avec une bassesse sans nom, le leader du MSM, héritier de la dynastie du clan Jugnauth, Premier ministre de la République de l'île Maurice, poursuit une croisade dangereuse et malsaine contre la presse et les journalistes, haranguant la foule à aller dans ce sens.

Que dire des coups sous la ceinture, ou encore la santé de l'ancien Premier ministre souffrant de Covid ridiculisée, son hospitalisation aussi. Le nom de l'ancien agent du MSM, feu Kistnen, balancé pour susciter des ricanements. Que dire des intervenants sur scène se comportant comme des hystériques en folie, sans foi ni loi. Des ministres comme Kalpanah Konjoo Shah aboyant vulgairement comme un charretier, très à l'aise sur sa caisse savon, un Gobin écumant de rage et de haine, ou un Teeluck dont le seul fait d'armes est une sombre histoire de vidéos compromettantes en circulation. A ce jour, sa seule contribution en tant que ministre de la 'Culture' est sa participation aux quotas pour le pèlerinage à la Mecque et la construction d'un "samadhi" dans un jardin botanique centenaire !

Si les célébrations des 40 ans du MSM, c'est de propager la haine et de diviser, de s'en prendre aux médias et aux adversaires politiques en franchissant allègrement la ligne rouge, la Rédaction de Zinfos Moris, préfère prendre ses distances sur ce congrès qui se déroule actuellement dans les 20 circonscriptions de l'île. Notre ligne éditoriale est assumée. Nous ne cautionnerons pas les dérapages excessifs d'un Premier ministre en roue libre. Notre métier est d'informer, pas de contribuer au nivellement par le bas. Nous laissons aux autres médias, le choix de rapporter les petites phrases bourrées d'insultes qui feront le buzz et grimper l'audimat. Merci, mais c'est sans nous.

A tous ceux qui crieront à la censure, nous répondrons ceci : nous avons donné une première chance à Pravind Jugnauth lors du coup d'envoi de son congrès à Triolet. Mais tel un disque rayé, se sentant pousser des ailes, son discours est récurrent avec des allégations graves et dangereuses pour un pays qui aspire à vivre en harmonie. Nous restons vigilants face à ce parti aux relents raciales avec une idéologie d'extrême droite. 

Lundi 15 Août 2022


1.Posté par Caro le 15/08/2022 13:57
Cet homme (jugnaute) n est qu un conspirateur et un complotistes… une pleureuse et un pantalon vide de ses attributs!

2.Posté par Chatwa le 15/08/2022 17:12
Zinfos-moris a raison de ne pas participer à la propagande MSM. Avec un Pinok 19, un ti crétin surexcité tel un super idiot acculé dans ses derniers retranchements, menteur comme pas deux, magouilleur, voleur, complice de ceux qui ont envoyé Soupramanien Kistnen au ciel, en compagnie des ordures comme KK SHATTE, Gogottebin et autres batchiaras de même calibre.
Pinok 19, ti crétin sait que la fin est pour bientôt, très bientôt...... Lady Macbeth en sait quelque chose, elle n'a qu'à demander à son Chéri Singh. Dans la piscine de préférence.....

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.