Menu


Politique

Nita Deerpalsing annonce son intention d’être candidate aux prochaines élections


Rédigé par E. Moris le Samedi 10 Octobre 2020



L'une des femmes les plus brillantes en politique annonce son grand retour dans l'arène politique.

L'ancienne députée du Parti travailliste qui était en poste à Paris en tant directrice de la programmation et du développement stratégique à l'Organisation internationale de la francophonie a déclaré vendredi, sur les ondes d'une radio privée vouloir se présenter comme candidate lors des prochaines élections. 

Rappelons que Nita Deerpalsing a fait de brillantes études d’actuariat combinées aux finances et aux mathématiques au Canada. À son retour au pays en 2003, Nita Deerpalsing s’est s’engagée dans la politique active au sein du Parti travailliste. En juillet 2005, elle a été élue dans la circonscription No 18, Belle-Rose/Quatre-Bornes. Elle était présidente de la Commission pour la démocratisation de l’économie, Deputy Chairman of Committees et, parallèlement, assurait la communication du Parti travailliste. Réélue dans cette même circonscription en 2010, elle a cependant eu moins de chance au scrutin de décembre 2014.

Les propositions de Nita Deerpalsing envoient un signal fort

L'ancienne députée propose une transparence totale dans l’octroi des contrats publics et estime que le salaire des députés et des ministres devrait être réduit de plus de moitié. Elle souhaite également de réduire les privilèges accordés aux membres du Parlement, ainsi qu’une révision de la pension que perçoivent les députés.

Concernant les nominations dans les institutions, Nita Deerpalsing, souhaite que le profil et l'attitude du candidat soit sujet à un contrôle plus strict.

 



1.Posté par Verite le 12/10/2020 15:03
Avec.tous mo.respert no.pense intelligent so place Dan's reformer
Pour sa ou bissin.joundre roshi

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.