Menu



Société

Négligence criminelle et médicale : Echec collectif de la Santé à l'île Maurice en période de Covid


Rédigé par E.Moris le Mardi 13 Avril 2021

Neufs patients dialysés, dont sept positifs à la Covid-19, sont décédés à Maurice en 13 jours.



Dans quel pays au monde à part les régimes totalitaires, un ministre estime qu'il n'y a pas besoin d'enquêtes alors qu'il y a morts d'homme ?

«Pena okenn lanket ki bizin fer ek pa finn ena neglizans medikal»

Des propos choquants et inadmissibles de la part du ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal concernant le décès des patients dialysés et qui refuse toute enquête, après avoir affirmé, il y encore quelques jours, à qui veut l'entendre, avoir rappelé à l’ordre les chefs des différents départements et services de santé pour non respect du protocole sanitaire et concède qu’il y a eu des manquements dans certains hôpitaux.

Le psychiatre tombé dans la marmite politique, semble faire fi de toute éthique et responsabilité jusqu'à l'heure, préférant se satisfaire d'une bonne gestion de la santé publique en période de crise sanitaire. 

Ailleurs le ministre aurait démissionné, ailleurs le Premier ministre aurait sanctionné son ministre. A Maurice, la «mise en danger de la vie d'autrui par violation manifestement délibérée d'une obligation réglementaire de sécurité ou de prudence» semble passer par dessus de la tête de tout le monde.

La «négligence» est caractérisé dans le cas de ces patients dialysés et contaminés en milieu hospitalier. Ne pas surveiller suffisamment un patient vulnérable, ou encore le transférer dans un hôtel transformé en centre de quarantaine sont de la responsabilité et des décisions prises par le ministère de la Santé.

Imaginons que lors d'une opération, le bistouri d'un chirurgien ripe. Une enquête ou le tribunal auront à se prononcer sur les manquements aux obligations de sécurité et de prudence. Ni les avocats, ni les magistrats ne sont des médecins, ils se reposent énormément sur les expertises.

C’est à partir de celles-ci que les juges trancheront : y a-t-il eu faute, déclenchant la responsabilité pénale du médecin, ou simple «aléa thérapeutique», qu’on appelle plus volontiers en droit «accident médical non fautif». Acter qu’une erreur médicale est due à un accident et non pas à une faute, ne veut d’ailleurs pas dire que les victimes ou leurs ayants droit ne seront pas indemnisés. C’est le rôle du gouvernement d'indemniser des accidents médicaux. A Maurice, personne n'ose évoquer une quelconque compensation aux familles des victimes.

A l'attention du Dr Gaud, un médecin à la retraite, propulsée comme conseillère au Bureau du Premier ministre, pour bien comprendre la gravité de la situation et ce qu'elle aurait pu encourir avec sa nationalité française.

Le 9 février 1999, trois ex-ministres français sont jugés pour des crimes ou délits commis dans l'exercice de leurs fonctions dans l'affaire du sang contaminé. L'affaire du sang contaminé est un scandale sanitaire, politique et financier ayant touché plusieurs pays dans les années 1980 et 1990 à la suite d'infections par transfusion sanguine et plus particulièrement la France par l'ampleur du scandale et des révélations qui sont faites sur le comportement des décideurs médicaux, administratifs et politiques. En raison de prises de mesures de sécurité inexistantes ou inefficaces, de retard dans la prise de décisions préventives de protection et ou curatives, de défaillances médicales, industrielles et administratives, de nombreux hémophiles et patients hospitalisés ont été contaminés par le VIH ou l'hépatite C à la suite d'une transfusion sanguine. (source Wikipédia)

Elle est considérée, par le nombre et la qualité des victimes, sa durée (1983-2003) et l'intensité de la crise institutionnelle qu'elle engendre au sein de la société civile, politique et médicale, comme la première grave et profonde crise sanitaire de l'Histoire française. A bon entendeur !



 

Mardi 13 Avril 2021


1.Posté par Caro le 13/04/2021 18:54
Y a t il un pilote dans l ile????
C est mal barré , le crash est imminent

2.Posté par Gramoune le 13/04/2021 19:11
Que fait donc le Docteur Gaud à Maurice ? À la Réunion, elle a été très
active pour le Sida. Mais que connaît-elle du Covid ? Être une "image"
pour le Gouvernement ne veut pas dire "être compétente". Cela est valable
dans tous les pays.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.