Menu

Politique

Navire mauricien échoué à La Réunion : Pravind Jugnauth sort du silence


Rédigé par E. Moris le Dimanche 6 Février 2022



Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a enfin réagi suite au naufrage du Tresta Star sur les côtes réunionnaises dans la soirée de jeudi.

Hier, samedi 5 février, a la sortie du Bureau politique, le PM dit suivre la situation de près. Il affirme avoir pris contact avec le préfet de La Réunion à ce sujet, pour le remercier pour ce sauvetage risqué et inédit.

Restant tout de même très vague et un chouilla timide sur le sujet, selon le chef du gouvernement, le propriétaire du navire battant pavillon mauricien a envoyé un remorqueur pour le retirer des côtes réunionnaises sans causer de dégâts. Mais, « tout dépendra de la situation météorologique ».

Rappelons qu'alors que le cyclone tropical intense Batsiraï frappait La Réunion, en alerte rouge, le navire mauricien Tresta Star s’était signalé en difficulté, puis en détresse, à 7h15 le jeudi, alors qu’il affrontait les conditions cycloniques liées au cyclone Batsirai.

Il a dérivé à grande vitesse vers les côtes réunionnaises.

Le préfet de La Réunion, délégué du gouvernement pour l’action de l’Etat en mer, a mis en demeure jeudi à 11h son propriétaire de faire cesser le danger. L’armateur a alors affrété un moyen de remorquage stationné à l’île Maurice et avait prévu d’intervenir dans la nuit du 3 au 4 février.

En parallèle, le CROSS de La Réunion a mobilisé d’autres moyens d’assistance (patrouilleur des affaires maritimes Osiris II et deux navires de commerce à proximité de la zone). Dans des conditions épouvantables, des secouristes ont progressé dans la nuit noire, en pleine tempête. 

 

Dimanche 6 Février 2022


1.Posté par Caro le 07/02/2022 06:31
Mais, « tout dépendra de la situation météorologique ».
Les mêmes raisonnements que pour le wakashio!!!
On a vu ce que ça a donné.
Les réunionnais sont très très loin d avoir le cul sortis des ronces!!!

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.