Menu

Société

Navin Ramgoolam attend avec une bougie rouge son évacuation sanitaire vers l'Inde


Rédigé par E. Moris le Lundi 6 Septembre 2021



Navin Ramgoolam attend avec une bougie rouge son évacuation sanitaire vers l'Inde
Cette opération sanitaire tourne à la farce ! Une opération que le Mauricien aurait pu titrer " Opération Sov nou le Rwa".

Positif au Covid, l'évacuation sanitaire de l'ancien Premier ministre Navin Ramgoolam vers l'Inde prévu pour ce lundi 6 septembre à 10 heures sur un vol d'Air Mauritius a été annulée. Il devait être admis à l’All India Institute of Medical Science Hospital, à New Delhi accompagné de son épouse, Veeena, et d'une équipe médicale. Un transfert lourd en termes de logistique où il faut adapter l'avion à la prise en charge médicale du malade, avec près de huit heures de vol.

Si une telle évacuation demande une certaine organisation, elle n'est néanmoins pas impossible. Depuis l'apparition de la pandémie, les évacuations sanitaires en transformant les avions en "ambulance volante" est chose courante. Il faut pour cela s'assurer d'avoir l'alimentation électrique pour le matériel en oxygène. 

Si à hier soir les démarches administratives pour effectuer le transfert de l'ancien Premier ministre étaient finalisées, force est de constater que 48 heures après, c'est statu quo ! On peut comprendre l'exaspération et l'impatience de Navin Ramgoolam, qui aurait confié à l'express, sa volonté de quitter la clinique Welkin et de rentrer chez lui. « Dépi 48 hér zot pé fer démars. Sa kantité dimunn gouvernma ki pé okip sa la, si pann ressi fer narien, mo pé al mo lakaz ».

Alors que le Premier ministre en participant à une parade ce matin aux Casernes centrales déclarait magnanime : « J’exprime toute ma solidarité envers Navin Ramgoolam et lui souhaite un prompt rétablissement ». Il a aussi souligné que le gouvernement lui a accordé toute l’assistance nécessaire afin de faciliter le déplacement du leader du PTr en Inde.

Tout comme Pravind Jugnauth, Alan Ganoo a exprimé « sa sympathie » avec le leader du PTr. Et Alan Ganoo de souligner que le gouvernement remue ciel et terre afin de trouver ce qu’il a appelé « un avion ambulance » au plus vite. Il a déclaré que le Premier ministre et lui, en tant que ministre des Affaires étrangères, font tout ce qui est possible pour répondre aux exigences des médecins de Navin Ramgoolam. Alan Ganoo a aussi souligné que les démarches pour obtenir un avion médical n’ont pas abouti jusqu’ici. Mais le gouvernement ne baisse pas les bras.

 

Lundi 6 Septembre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.