Menu



Politique

Nando Bodha prône le concept de « right man in the right place »


Rédigé par E. Moris le Vendredi 19 Février 2021



Des mesures utopistes dans un projet de société étonnant ! Cet après-midi, Nando Bodha a égrené ses propositions  pour le pays. Il est clair désormais que Nando Bodha se positionne pour le poste de Premier ministre. Ses propositions sont, pour dire le moins, surprenantes. Même si pas nouvelles !
 
Nando Bodha prône le concept de « right man in the right place ». Il souhaite aussi qu’à Maurice, priment la méritocratie, la transparence, la bonne gouvernance, le concept de redevabilité et que chaque Mauricien ait des chances égales. 

Il réclame aussi un combat sans relâche contre la corruption qui, selon lui, « s’est installée à tous les niveaux ». Il souhaite aussi que l’environnement soit considéré dans toutes les actions prises. Nando Bodha propose la limitation du mandat du Premier ministre à 2. Il suggère la même chose pour d’autres postes inclus dans la Constitution. « Pour d’autres, là où c’est possible, on va accorder la security of tenure. »

Nando Bodha propose l’institution d’un panel de sélection qui va interviewer les personnes que le gouvernement voudrait nommer à la tête des institutions régulatrices, comme la Financial Services Commission et  la Banque de Maurice, mais aussi l’Icac, le Commissaire de police. Il soutient aussi qu’à la tête des corps paraétatiques, les nominations se fassent par des agences professionnelles et spécialisées. 

Sur le plan économique, il a proposé la création d’un Economic Governance Committee, qui comprendra les meilleures intelligences du pays. Ce comité va guider et orienter le gouvernement. Car, a-t-il soutenu, nous avons assisté à des décisions économiques prises de manière unilatérales qui ont apporté un bouleversement dans le pays. 

Il a aussi soutenu que le rapport de l’Audit soit débattu au Parlement et que le pays se dirige vers l’autosuffisance alimentaire. Nando Bodha a aussi indiqué qu’une bonne réforme électorale est possible. Il ne suffit, selon lui, qu’à mettre les dernières touches. Une loi sur le financement politique aussi est possible, a-t-il insisté. Il a aussi réclamé que le Deputy Speaker soit issu des rangs de l’opposition, que tous les détails sur les contrats publics d’un certain montant soient publiés et qu’il y ait une nouvelle Icac avec un nouveau directeur.

Vendredi 19 Février 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.