Menu



Société

Moto-écoles : le « pas moi sa li sa » de Bodha


Rédigé par E. Moris le Mercredi 3 Mars 2021



L’un des individus qui l’ont pris à partie à Grand Bassin ayant déclaré être l’une des victimes du projet moto-écoles de Nando Bodha, ce dernier s’est retrouvé dans l’obligation de justifier l’échec de cette mesure. C’était à l’issue de sa plainte consignée au CCID hier.

L’ancien ministre des Affaires étrangères a tout mis sur le dos de Pravind Jugnauth, à l’époque où ce dernier était Premier ministre et ministre des Finances. Il a déclaré que ce projet, datant de 2016-2017, n’avait pas obtenu le soutien financier du leader du MSM. Lui, a-t-il expliqué, avait suggéré que l’État subventionne l’apprentissage dans une moto-école. Cela allait coûter que Rs 25 millions, a-t-il précisé. Mais Pravind Jugnauth n’en a rien voulu entendre. Shahi Gangana, l’un des quatre hommes qui ont pris Nando Bodha à partie, est le directeur du Professionnal Riding Driving Centre. Il s’est lancé dans un projet de moto-écoles. Il est ruiné apparemment !

Mercredi 3 Mars 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.