Menu


Politique

Motion de blâme contre le Speaker, les ministres Bodha et Gobin estiment que c'est une perte de temps


Rédigé par E. Moris le Mercredi 5 Août 2020



Vive la démocratie ! Les débats sur la motion de blâme contre le Président de l'Assemblée nationale se sont poursuivis dans la soirée du mardi 4 août, au parlement. 

Le ministre Ramano a ouvert le bal en soutenant que selon les règles, toute motion doit être soutenu avec des preuves concrètes et que dans le cas précis, aucune n'a été mise en avant. Le ministre Joe Lesjongard, trouve pour sa part, que l'opposition mène une campagne préméditée pour provoquer le speaker.

Selon les ministres Nando Bodha et Maneesh Gobin, cette motion de blâme est une perte de temps.

À l'ajournement soit, un peu avant 2 h 30 ce mercredi matin, six parlementaires sont intervenus. (deux de l'opposition et quatre de la majorité). La prochaine séance aura lieu le mardi 11 août prochain, avec les interventions des numéros un et deux du gouvernement, ainsi que le summing-up du leader de l’Opposition, Arvin Boolell.

Soulignons que l'ancien ambassadeur de Maurice aux Etats-Unis jusqu'à l'annonce des élections législatives, Sooroojdev Phokeer a été durant la campagne électorale, le campaign manager dans la circonscription 8 (Moka/Quartier-Militaire) de Pravind Jugnauth et très actif dans la circonscription no 10 (Montagne-Blanche/Grande-Rivière-Sud-Est).

Le leader du MMM, Paul Bérenger, était farouchement contre la nomination de Sooroojdev Phokeer comme Speaker. Rappelons que Paul Bérenger, Premier ministre en 2004 avait rappelé ce dernier, pour «faute grave» qu’il aurait commis alors qu’il était ambassadeur au Caire, en Égypte de 2000 à 2004.

Pour résumé, le leader de l'opposition qui a présenté cette motion de blâme estime que le speaker a failli dans son rôle et qu'il fait preuve de partialité, en favorisant le gouvernement. 



1.Posté par Karo le 05/08/2020 10:37
Des preuves??
On en a tous les jours de cette bande de brigands et de chenapans uniquement là contre la démocratie pour finir de détruire et piller le pays

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.