Menu


Société

Moratoire pour les prêts-logement : quand certaines banques se foutent des mauriciens


Rédigé par E. Moris le Samedi 11 Avril 2020

La décision du gouvernement dans le cadre du confinement national était certes fort louable : celle d’accorder un moratoire de six mois aux personnes ayant contracté un prêt-logement pour le remboursement des mensualités.



Toutefois, il semble que certaines banques n’aient pas reçu le message ou du moins font semblant de ne pas avoir compris cette instruction gouvernementale visant à soulager une bonne partie de la population en cette période difficile. 

En tout cas, nombreux sont les clients des banques à s’interroger et à critiquer sur les réseaux sociaux par rapport à ce moratoire pour le remboursement des prêts-logement. Mais la question est comment les banques peuvent-elles aller à l’encontre d’une directive gouvernementale ?

À quoi sert la Banque de Maurice, qui n’est pourtant pas peu pourvue en yes-men et paillassons du gouvernement ? 

Nous avons recueilli le témoignage d’une cliente d’une des plus grandes banques de l’île Maurice. Suite à cette annonce, elle a adressé un courriel à sa banque pour s’enquérir de la procédure pour bénéficier du moratoire. Dans un premier temps, elle reçoit l’appel d’une préposée de cette banque qui l’informe qu’elle devrait venir à la banque en personne pour remplir un formulaire pour faire sa demande afin de pouvoir bénéficier de cette mesure spéciale Covid-19. 

« Sortir de chez moi en plein confinement et couvre-feu pour venir à la banque pour remplir un formulaire. Est-ce bien cela que vous me demandez ? » C’est la réponse de la cliente. 

La préposée lui dit alors que sa demande serait à l’étude pour voir si elle était éligible ou pas. « Ensuite, elle m’a rappelée le même jour pour me dire que finalement, il faudra attendre la fin du confinement pour avoir une nouvelle communication de la part de la banque quant à la procédure à suivre pour bénéficier du moratoire. Donc c’est statut quo jusqu’à nouvel ordre ! C’est décevant ! Nous les clients nous sommes obligés de rester dans le flou total alors que nous vivons déjà dans l’incertitude ! Ma banque a déjà prélevé ma mensualité fin mars. Que se passera-t-il si le confinement dure encore quinze jours ? La banque va à nouveau prélever ma mensualité fin avril ? Or c’est maintenant, soit en cette période difficile, que j’ai plus que jamais besoin d’être soulagée par ce moratoire ! C’est franchement une situation très stressante. D’autant que depuis c’est silence radio. Et dire que je suis cliente de cette banque depuis une vingtaine d’années », témoigne cette quadragénaire.

Ainsi, certaines banques peuvent se permettre de faire carrément fi d’une mesure qu’impose le gouvernement visant à soulager la population de ses dettes. Et ironie de l’histoire, c’est que cette banque est contrôlée majoritaire par l’État ! 

Le ridicule ne tue pas…mais peut rendre perplexe !


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.