Menu


Société

Metro express, taxi, bus...ce qui change dans les transports en commun ce 15 mai


Rédigé par E. Moris le Jeudi 14 Mai 2020

La reprise progressive des transports en commun suscite des inquiétudes et beaucoup de questions. Que peut-on ou doit-on faire désormais et qu’est-ce qui reste interdit ? Les réponses à quelques interrogations.



Les transports sont un élément clef pour la réussite de la sortie du confinement de façon progressive dès le 15 mai.

Les Mauriciens retrouveront un peu plus de liberté de mouvement, mais celle-ci reste très encadrée pour éviter une nouvelle propagation de l’épidémie.

Voici le mode d’emploi des transports en cette période de semi-liberté.

Le Metro Express

Pouvant accueillir 307 passagers en temps normal, le Metro Express ne pourra transporter que 81 passagers, soit  36 places assises et 45 debout - à partir de ce vendredi 15 mai. Le métro express va opérer à partir de 6h à 19h, avec des heures de pointe le matin de 6h à 10h et dans l'après-midi entre 14h30 et 19h. Les autobus vont eux opérer de 5h à 21h.
 
Autobus

Covid-19 oblige, des nouvelles règles pour les usagers des transports en commun. Ainsi c'est un autocollant, qui indiquera aux passagers où ne pas s’asseoir quand ils prendront le bus. Chaque passager devra se désinfecter les mains à l’aide d’une solution hydroalcoolique fournie dans le bus, le personnel en contact avec le public sera équipé de visières de protection. Il est recommandé aux personnes âgées et aux jeunes de moins de 18 ans, de ne pas voyager aux heures de pointe (de 6 heures à 10 heures et de 14 heures à 19 heures).

Taxi

Les taxis ne pourront prendre que trois passagers, sauf les taxis de sept places. Ils pourront eux transporter quatre passagers. Il est conseillé par ailleurs, aux passagers d’avoir le montant exact pour les trajets pour éviter la manipulation d’argent.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.