Menu


Politique

Messager des bonnes nouvelles : le petit sourire en coin de Zouberr Joomaye


Rédigé par E. Moris le Vendredi 17 Avril 2020



Le président du National Communication Committee a beau dire que « les chiffres sont ce qu’ils sont » et qu’il ne faut pas se réjouir trop vite de l’absence de nouveaux cas, n’empêche qu’un petit sourire en coin le trahit.

Et on peut comprendre le bon docteur Joomaye. Il était le messager qui transporte les mauvaises nouvelles – celui que Staline faisait tuer à une époque -, d’une certaine façon et de manière figurative, il était le visage du « cas positif de Covid-19 ». Et le voilà qui change de registre ! 

Qui ne se réjouirait pas d’une bonne nouvelle pendant quatre jour d’affilée ? Non mais allô, quoi !

Quatre jours sans annoncer de mauvaise nouvelle. Cela semble une éternité dans la situation actuelle. On reste à 324 cas positifs mais avec un nombre de cas actifs qui diminue grâce aux patients qui guérissent, dont le nombre ne cesse d’augmenter. 

Alors on passera sur sa tentative grossière de manipuler l’opinion publique avec des chiffres erronés. Du live and direct ! Le Dr Joomaye a voulu faire croire que Maurice faisait mieux, en termes de pourcentage, que la Corée du Sud et les États-Unis. D’ailleurs, sur les réseaux sociaux, beaucoup d’internautes l’ont pourfendu, lui rappelant que ses chiffres étaient faux. 

Les chiffres du Dr Joomaye contestés

Le Dr Joomaye avait déclaré que Maurice avait effectué 8 279 tests sur une population de 1,3 million. Ce qui est vrai. Mais il avait ajouté que Il notamment indiqué qu’en Corée du Sud, le nombre de tests était de 5 200 pour un million d’habitants. Ce qui était faux ! Car si les chiffres de Maurice donnaient 6 368 tests pour un million de Mauriciens, en Corée du Sud, il y a eu 527 000 tests pour une population de 52 millions, donc plus de 10 000 tests pour chaque million. 

On ne s’attardera pas sur cet aspect. N’empêche que depuis que le Dr Joomaye annonce « pas de nouveau cas positif », le discours aussi a changé.

Lui-même évoque de plus en plus une levée de confinement. Et hier, le (part-time) Attorney General s’est carrément appesanti sur le sujet. S’il a déclaré que la levée du confinement est une chose acquise le 4 mai, il a déclaré que cela se fera en douceur. Il a même déclaré que certaines lois seront revues « en vue de la reprise ». Ces modifications visent à permettre une reprise « sans encombre ». 

On peut sans nul doute penser que les enfants seront les derniers à quitter la maison pour l’école et que les attroupements, regroupements et foules dans les lieux publics seront interdits pour quelque temps encore. Et c’est peut pour cela que la définition de lieux publics sera revue, tout comme la sanction, car les Mauriciens auront une envie folle d’aller dehors et partout ! 

Le Premier ministre l’a dit en évoquant l’extension du couvre-feu sanitaire et les différents porte-paroles du gouvernement l’ont répété : Maurice se prépare au déconfinement.

D’ailleurs, nombre de commerces ont déjà recommencé certaines de leurs activités. C’est pourquoi il y a plus de 137 000 personnes qui ont le droit de circuler actuellement. 137 000 sur une population de 1,3 million d’habitants, lorsqu’on retire les étudiants, les enfants et les personnes âgées. On peut dire que la vie a déjà repris à Maurice !


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.