Menu



Société

Média Trust Awards : un concours sans complexe


Rédigé par E. Moris le Samedi 27 Février 2021

On parle là d'un prix censé récompenser la crème de la crème du journalisme durant l'année écoulée.




Le Media Trust Awards Night 2020 s'est déroulé sous forme de soirée de gala, un entre-soi avec petits fours et paillettes. L'absence de participation des deux plus anciens groupes de presse indépendants du pays, Le Mauricien et La Sentinelle, et également la radio Top Fm, parmi les gagnants du Media Trust, n'est pas une surprise. 

Ce qui fait dire à un ancien de la presse : "Media Trust Awards: Zotte mem vender, zotte mem acheter. Zotte partage awards entre zotte mem!"

En effet, la nomination du Président de cette institution relève de la farce. Le chairman du Media Trust, Chayman Surajbali n'est nul autre que l'ancien directeur du Government Information Service ! Installé et nommé un ancien fonctionnaire du Government Information Service à la tête d’une institution qui s’occupe des journalistes, c'est du génie, tout comme l’absence de réactions du corps journalistique qui laisse faire.  

C'est le Premier ministre qui a fait son choix, tout comme ce fut le cas pour Lindsay Rivière (un nominé politique qui n'a pas hésité à placer quelques mois à peine après sa nomination dans les kiosques son magazine politique et s'est fait décoré par l'ancienne Présidente de la République). 





 

Samedi 27 Février 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.