Menu



Société

[Média] Cinglant revers légal pour Radio One


Rédigé par E. Moris le Dimanche 9 Mai 2021

Richard Maunick retrouve son poste de rédacteur en chef adjoint



La “première radio privée” de l’île (ndlr : uniquement en terme d’ancienneté), a essuyé un revers qu’on  pourrait qualifier d’historique, puisqu’il s’agit du premier cas porté devant le Employment Relations Tribunal par un journaliste pour “illegal demotion”.

Tout commence (ou plutôt, culmine) en 2020, puisque les manoeuvres avaient été enclenchées bien avant. Le but : insuffler une nouvelle dynamique à la radio et en particulier à l’équipe éditoriale. Une aubaine pour tous ceux qui n’appréciaient pas le style Salesse et le tandem qu’il formait avec Richard Maunick.

Lors des consultations avec les membres de l’équipe, le mot d’ordre était de suggérer le remplacement de Salesse par quelqu’un de plus jeune. Sauf que tout le monde semblait oublier que Maunick était parmi les plus jeunes, avec un riche parcours médiatique, à divers postes de responsabilité.

A la grande surprise des auditeurs, Salesse était relégué au simple rôle de collaborateur, et Géraldine Geoffroy propulsée à la tête de la rédaction. Le poste d’adjoint qu’occupait Richard Maunick était tout bonnement aboli et il devint simple chef d’édition. Ce qui constituait, selon lui, un cas flagrant de rétrogradation injuste. Il décide donc de s’en remettre à la justice en juin/juillet 2020. Ce qui lui vaut, en guise de représailles, d’être interdit d’émissions (encore un peu interdit d’antenne), alors que Radio One se targue de prendre la défense des travailleurs et d’être le héraut des causes perdues.

Du coup, celui qui animait avec passion et aisance certaines émissions phares était mis en sourdine ; plus d’éditoriaux non plus, et ses interventions se limitaient à la presentation des news. Cette “humiliation” a duré presque un an, jusqu’au jugement rendu le 5 mai dernier, lui donnant gain de cause. 

Et même si ce jugement a contraint la direction de Radio One à réintégrer Richard Maunick à son poste, rien ne dit qu’il va de nouveau pouvoir animer des émissions comme Nu lavwa nu radio, ou remplacer épisodiquement Finlay Salesse pour Polémiques, comme c’était le cas auparavant. Mais, qui sait ? Peut-être qu’un coup de fil dans Enquêtes en direct à M. Caramben, conseiller technique au ministère du Travail, pourrait arranger les choses. Ne dit-on pas que “charité bien ordonnée commence par soi-même”…

Dimanche 9 Mai 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.