Politique

Maya Hanoomanjee dissipe la confusion à l’Assemblée nationale

Mercredi 17 Juillet 2019

C’était le genre de moment embarrassant… Et étonnement, ce sont les membres du gouvernement qui l’ont créé. Explications…

À l’issue du passage au vote du Political Financing Bill, la Speaker de l’Assemblée nationale a appliqué la procédure de division of votes. Après quoi, elle a indiqué que le projet de loi, soutenu par toute la majorité gouvernementale, n’a pas obtenu le nombre de voix suffisants.

Le Premier ministre, son adjoint, le Deputy Chief Whip Ravi Rutnah et d’autres encore étaient stupéfaits. Il y a eu des conciliabules, notamment avec l’Attorney General. Ils n’en revenaient pas et laissaient paraître qu’ils étaient pris de court par la sentence de la Speaker.

Ainsi, ce mercredi, Maya Hanoomanjee a tenté de dissiper tout malentendu au sujet de la confusion. Elle a indiqué que le Political FInancing Bill pouvait certes avoir été voté par une majorité simple. Mais le fait que certaines dispositions équivalent à amender la Constitution, il fallait une majorité de trois-quarts. Ce dont le gouvernement n’a pas obtenu.

Et pour s’assurer qu’il y avait ou pas une majorité de trois-quarts, a insisté Maya Hanoomanjee, la seule option est la « division of vote ». Ainsi, les voix sont comptabilisées. Et cela l’a amenée à dire que le Political Financing Bill n’a pas été adopté mardi soir. La Speaker a précisé qu’elle a consulté au sujet de cette procédure.

Rédigé par E. Moris le Mercredi 17 Juillet 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.