Menu

Société

Mauritius Telecom : Ère post Sherry : toutes sortes d'enquêtes initiées


Rédigé par E. Moris le Mercredi 4 Janvier 2023



Faire table rase du passé. C'est le mot d'ordre. Et qu'importe si l'on pratique une politique de terre brûlée! À Mauritius Telecom, l'on veut effacer toute trace de Sherry Singh. L'on ne veut même pas laisser son ADN dans les couloirs. C'est un peu ce que les Jugnauth ont fait partout où Sherry Singh a laissé traîner ses sales pattes, c'est-à-dire dans la cuisine, dans la piscine et même sur... Bref, partout quoi !

De ce fait, au Telecom Tower, l'on veut désormais une grande enquête sur l'attribution des contrats pour l'entretien et le transport. Ne soyons pas idiots ! Qui est ciblé ? Nuvin Unoop propose les services de transport. S'il a fait le bodyguard pour Sherry Singh, après la démission de celui-ci, même s'il n'a rien de Salman Khan, on pourrait parier qu'il fait partie de ceux qui ont bénéficié de contrats sous l'ère Sherry. Est-ce que Pravind Jugnauth va oser se mettre à dos la Voice of Hindu ?

Même si, pour nous, ceux à la tête des associations socioculturelles, quelle que soit la communauté, protègent davantage leurs intérêts personnels que ceux de la communauté. Les nouveaux patrons de la Telecom Tower veulent aller jusqu'à enquiquiner ceux qui ont obtenu des contrats pour le nettoyage des Telecom Shops. Apparemment, ce serait un proche de la personne qui a préparé tous les documents d'appels d'offres qui a obtenu le contrat. La nouvelle direction soutient que le maître mot est désormais transparence... Et l'autre mot : propreté. Rappelons que plusieurs responsables ont été remerciés depuis que la nouvelle direction a pris la barre. Quant à la Chief Human Resources Officer, elle est sous le coup d'une suspension.

Mercredi 4 Janvier 2023

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.