Menu



Environnement

Marée noire à l'île Maurice: Le Cedre se demande si il y a eu des prélèvements idoines avant que tous les fiouls se mélangent et se dispersent


Rédigé par E. Moris le Vendredi 30 Octobre 2020



La société Le Floch Dépollution, basée à Sainte-Sève, près de Morlaix (Finistère), était présente à l’île Maurice pour coordonner les opérations de nettoyage dès le mois d'août dernier.

C’ette société bretonne, Le Floch Dépollution, basée à Sainte-Sève (29), a été choisie pour coordonner les opérations de nettoyage à l’île Maurice, menacée de marée noire.

1 000 tonnes de ce carburant de propulsion ont déjà été relâchés dans la nature.

Le travail de nettoyage a déjà été actionné par les assureurs du navire japonais. Sollicitée par ces mêmes assureurs, la société Le Floch dépollution, a participé et coordonné les opérations de nettoyage sur place. Les assureurs et les experts internationaux de Londres avaient vivement recommandé à l’armateur les services de la société bretonne. L’entreprise possède une longue expérience dans le nettoyage des pollutions accidentelles. Elle est notamment intervenue lors des marées noires de l’Amoco Cadiz, de l’Erika et du Prestige. 

Marine nationale et Cedre également mobilisés

Deux spécialistes du Centre d’expertises pratiques de lutte antipollution (Ceppol) de la Marine nationale, une lieutenant de vaisseau en charge de l’opération et un ingénieur civil, chef du bureau technique, se préparent à prêter main-forte aux Mauriciens. De son côté, le Cedre, également basé à Brest, est en veille et se tient prêt à déployer du personnel si besoin. 

A ce jour, Nicolas Tamic, adjoint au directeur du Cedre, le centre de lutte contre les accidents de pollution des eaux installé à Brest, se demande si les gardes-côtes ont bien prélevé des échantillons idoines avant que tous les fiouls se mélangent et se dispersent. 

Le Cedre s’est vu confier une mission de soutien au gouvernement mauricien. « Nous aimerions y retourner le plus vite possible, mais pour l’instant les restrictions sanitaires imposent une quatorzaine qui nous en empêche », indique Nicolas Tamic au journal Le Monde. L’île a commencé à rouvrir progressivement ses frontières depuis le 1er octobre.

Vendredi 30 Octobre 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.