Politique

Manque de respect envers les institutions, déplore Arvin Boolell

Lundi 2 Décembre 2019

Il dit ne pas être contre les personnes nommées aux postes de président et de vice-président de la République.

Mais le leader de l’opposition soutient que cela créé la perception d’un « manque de respect » envers les institutions. Ce qui pourrait, selon Arvin Boolell, choquer le public.

Le leader de l’opposition déplore ce qu’il qualifie d’élection de personnes ayant une proximité politique partisane. Il était en conférence de presse à la mi-journée, après l’élection de Pradeep Roopun et d’Eddy Boissézon aux fonctions de président et de vice-président de la République.

Arvin Boolell dit espérer que le nouveau locataire de la State House ne soit pas impliqué dans des controverses et soutient que les personnes approchées ont décliné l’offre du gouvernement.

Rédigé par E. Moris le Lundi 2 Décembre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.