Menu

Société

Manifester devant la résidence d’un leader politique : Le CP dit non, non et non


Rédigé par E. Moris le Vendredi 25 Septembre 2020



Un grand NON ! C’est ce que tous ceux qui ont fait une demande pour manifester devant la résidence d’un leader politique ont obtenu comme réponse de la part de Khenraj Servansingh.

Comme on le sait, le commissaire de police a dit NO à Bruneau Laurette. Il était le premier à faire une demande pour manifester devant la résidence de Pravind Jugnauth et il était le seul à avoir une réelle raison de tenir cette action de protestation. Car le Premier ministre ne s’est toujours pas expliqué dans l’affaire de l’achat d’un terrain, jouxtant le sien, au nom de ses filles mineures à l’époque, par le biais d’une transaction conclue en Grande-Bretagne.

Les deux demandes, émanant de pions, n’avaient aucun justificatif.

Bert Olivette demandait à manifester devant la résidence de Paul Bérenger et Ramprakashsingh Budlorun devant celle de Navin Ramgoolam. Dans les trois cas, la manif, si autorisée, devait avoir lieu le 7 novembre. Mais toutes ces demandes ont été rejetées par le commissaire de police.

Vendredi 25 Septembre 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.