Menu


Société

Mahébourg, la capitale du Sud, accueille des milliers de Mauriciens en colère


Rédigé par E. Moris le Samedi 12 Septembre 2020



Un mouvement de protestations se mesure dans le temps et sa constance à mobiliser. A n'en point douter, le vent de révolte citoyenne prend de l'ampleur à Maurice.

La révolution citoyenne est en marche depuis la première manifestation du 11 juillet qui avait pour but de dénoncer l’incompétence du gouvernement face à la mauvaise gestion des nombreuses crises qui ont secoué le pays.

Depuis le naufrage du Wakashio le 25 juillet et les 12 jours suivant le drame, il y a eu une négligence criminelle des autorités. Les citoyens ne sont pas restés les bras croisés et s'expriment pour montrer leur désaccord.

Cette énergie qui s’est créée au sein de la population a débuté lors de la fabrication de bouées pour lutter contre la marée noire. La Marche du 29 août est venue marquer l'histoire du pays avec une mobilisation citoyenne au-delà des frontière avec la diaspora dans les quatre coins du monde.

Les Mauriciens ce samedi 12 septembre, continuent d'exprimer leur ras-le-bol face à l’incompétence, le népotisme, les inégalités, la précarité et les dérives totalitaires dans le pays.

Une immense foule venant de tous les coins du pays convergent vers Mahébourg ce samedi. La société civile devenant un nouveau contre-pouvoir qui ne peut plus être ignoré. 



Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.