Menu



Politique

MMM : Madan Dulloo pressenti pour être haut perché


Rédigé par E. Moris le Jeudi 16 Septembre 2021



MMM : Madan Dulloo pressenti pour être haut perché
Ça chauffe au MMM ! D’un côté, Vinay Sobrun qui quitte, requitte et rerequitte le MMM. Et de l’autre, Madan Dulloo qui gesticule et fout un grand coup de pied dans la fourmilière.

Quel lien entre les deux ? Ils ont tous deux été candidats du MMM dans la circonscription no 6. À croire que Grand-Baie-Poudre d’Or rend pagla ceux qui briguent les suffrages de ses habitants. 

Tout a commencé par Madan Dulloo. Invité d’une radio privée, proche du gouvernement, il a laissé échapper quelques critiques à l’encontre de Nando Bodha et de Roshi Bhadhain. Le hic, c’est que les deux sont des dirigeants du Rassemblement de l’Espoir, avec Paul Bérenger et Xavier-Luc Duval. Déjà, qu’est-ce qu’un membre du bureau politique du MMM est allé foutre chez Wazaa Fm ? C’est la première question qu’on pourrait se poser. 

Donc, le fait même qu’il soit l’invité de cette radio laisse transparaître un lien entre Dulloo et le gouvernement. Certes, on peut comprendre qu’il critique Nando Bodha. Madan Dulloo aspire aussi à être le vaish candidat du MMM au poste suprême. Le fait que Paul Bérenger ait sûrement proposé le même rôle à Bodha fait qu’ils deviennent automatiquement des ennemis. 

À l’express, Madun Dulloo a tenté une explication que lui seul peut comprendre. Il a déclaré que c’est lui et non la direction du MMM qui a tenu ces propos – ce qu’on savait déjà –, qu’il  n’a fait que répéter ce qu’il avait dit au sein du parti et qu’avec la présence d’une délégation de la Financial Action Task Force dans le pays, ce n’est pas le moment de critiquer les institutions. Lui seul peut être convaincu par cet argument. 

Ce qu’il faut savoir, c’est que Madan Dulloo n’est pas né de la dernière pluie. Il sait que critiquer les alliés de son leader peut déboucher sur des sanctions. La question est : souhaite-t-il être sanctionné ? Le gouvernement, selon les rumeurs, est à la recherche d’une perle rare pour remplacer le bon Sooroojdev Phokeer… en attendant mieux en 2024. Madan Dulloo, plusieurs fois élus, ancien No 2 du gouvernement, ancien dauphin de SAJ, malheureusement sacrifié pour permettre l’éclosion du poussin Pravind, pourrait bien faire l’affaire. Sans compter qu’il n’est pas du genre à s’exciter pour un rien. Il pourrait faire l’affaire, d’autant qu’un des reproches faits au turbulent Phokeer c’est de n’avoir jamais siégé à l’Assemblée nationale et donc de ne pas connaître les us et coutumes des élus. 

Joue en défaveur de Madan Dulloo, un côté cheval fou… D’ailleurs, Paul Bérenger lui avait trouvé le surnom « Pagla Mamou », qui est resté. Mais même le leader du MMM a, entretemps, gommé le « pagla » pour ne garder que le « mamou ». 

Madan d’un côté et Vinay de l’autre. Le MMM connaît-il un nouvel épisode de turbulences ?

Jeudi 16 Septembre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.