Menu

Politique

Lesjongard qui rigole des déboires de l’opposition


Rédigé par E. Moris le Samedi 6 Août 2022



Il ne pouvait cacher sa joie. Ce matin en conférence de presse, Joe Lesjongard a ironisé sur le fait que le « tsunami » annoncé par Sherry Singh a, contrairement aux attentes, balayé l’opposition et non le gouvernement.

Le président du MSM a pris un malin plaisir à évoquer le sort de plusieurs de ses opposants. Il a d’abord expliqué que le « rassembleur Sherry Singh », qui a rencontré l'opposition parlementaire et extraparlementaire pour une action concertée, a finalement « prêché dans le vide ». Pour lui, cela a eu l’effet contraire. C’est-à-dire que les forces de l’opposition ne se sont pas rassemblées mais ont, chacune, pris une direction. Pour lui, Roshi Bhadain et Nando Bodha ne font désormais plus partie de la grande alliance de l’opposition. 

Pour ce qui est de Bruneau Laurette, Joe Lesjongard s’est étonné qu’une personne dont « la carrière politique n’a même pas démarré » a pu prendre « un congé politique ». Ce qui lui fait dire que le semblant d’unité au sein a déjà « éclaté en mille morceaux ». Cela serait dû au fait que chacun a « son agenda » et personne ne veille à l’intérêt de la population. Et Joe Lesjongard d’ajouter Navin Ramgoolam est en train de faire bien des dégâts au sein de l’opposition. Cela, alors que Pravind Jugnauth va entamer un tour de l’ile. Il va animer des congrès dans les 20 circonscriptions du pays. 

Notons que Maneesh Gobin a annoncé qu’une délégation comprenant des membres des secteurs public et privé se rend bientôt en Iran pour une mission de prospection. Cela, afin d’obtenir des produits à meilleur marché.

Samedi 6 Août 2022


1.Posté par Chatwa le 06/08/2022 16:15
Éta la tet bibitte, toi ek Gogottebin rié pendant qu'il est encore temps. L'opposition enkor couillon mé cé lé peuple ki pou BZD. La mort Kistnen banne scandales lor scandales, banne assassins volères traîtres pou bisin payé
Marké gardé mové la tet bibitte.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.