Economie

Les villas de la société Royal Park Balaclava en liquidation

Lundi 11 Février 2019

C’est ce révèle la firme comptable Ernst & Young, qui a émis un communiqué samedi.

Rappelons que Royal Park a été dans l’actualité après qu’Alvaro Sobrinho y a fait l’acquisition d’une villa au coût de plus de Rs 50 millions.

L’homme d’affaires angolais fondateur du Planet Earth Institute (PEI) – le même institut que dans l’affaire Platinum Card de l’ex-présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim –avait prévu d’en acheter 59 autres pour Rs 1,6 milliard.

Toutefois, à cause de ses déboires à Maurice, cette transaction n’a pas abouti. La raison de la mise en liquidation de Royal Park est que la société immobilière est confrontée à nombre de difficultés financières. D’ailleurs, la construction de 131 villas a été stoppée.

Fin août 2018, une trentaine des 150 employés de Royal Park ont été remerciés. Au début de l’année dernière, plusieurs chantiers ont été gelés. L’Independent Commission Against Corruption a aussi initié une enquête. Alvaro Sobrinho, Sydney Bathfield, Chairperson de Royal Park, ont été interrogés.

Parmi les actionnaires de Royal Park figurent Bernard Maigrot, Mushtaq Oosman et André Bonieux de Price Waterhouse Coopers.

 

Rédigé par E. Moris le Lundi 11 Février 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.