Santé

Les quadruplés sont séparés et admis dans trois hôpitaux, faute d’incubateurs

Vendredi 1 Mars 2019

Si cet événement est devenu l'information du jeudi 28 février 2019 à l'île Maurice, c'est qu'il est rare d'entendre la naissance de quadruplés, elles restent exceptionnelles lors de conceptions naturelles.


Une jeune Mauricienne de 22 ans a accouché de deux filles et deux garçons qui se portent bien mais qui ont besoin d'être sous incubateur. Et c'est là que les choses se compliquent.

Si le gouvernement lance des appels de pieds à la population de faire des bébés, il se trouve que les hôpitaux sont dépourvus de matériels adéquats pour accueillir les bébés correctement.

Veeren Rungen , le père de famille malgré l'émotion et l'arrivée des bébés qu'il considère comme un miracle est obligé de parcourir toute l'île pour voir ses enfants.

Imaginez le parcours de combattant de ce jeune père de famille...Il doit se rendre à l’hôpital Jawaharlal Nehru, à Rose-Belle, où est admis sa compagne, Devina Bhoyjonauth, et leurs deux filles, puis à l’hôpital de Flacq et à l’hôpital Dr A.G Jeetoo, à Port-Louis, où se trouvent ses fils.

Une situation ubuesque car c'est à cause d’un manque d’incubateurs que les quadruplés nés prématurément ont été séparés. 

A noter que le dernier cas de quadruplés à Maurice remonte à 2004. Il s’agissait de trois garçons et une fille.

Rédigé par E. Moris le Vendredi 1 Mars 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.