Menu

Société

Les photos de Mauriciennes nues sur Telegram


Rédigé par E. Moris le Lundi 22 Mars 2021



Des membres d’un groupe de la messagerie Telegram ont partagé des photos dénudées de femmes et de filles mauriciennes. Ce qui est interdit ! Qui plus est, cela a été fait sans qu’elles ne soient consentantes. Donc doublement interdit ! Double délit !

Des membres d’un groupe Telegram sont dans le collimateur pour avoir échangé de photos dénudées de mineures. C’est durant le week-end que l’affaire a éclaté. Nombre d’internautes ont été choqués et ont dénoncé les membres de ce groupe, dans les alentours de 1 200. 

Il faut savoir que des jeunes filles mauriciennes se livrent à de la e-prostitution. Ainsi, moyennant une certaine somme d’argent, elles proposent des photos dénudées, des vidéos pornographiques et même du sex chat. Sauf que des clients pervers ont décidé de stocker ces photos et autres vidéos, qu’ils s’échangent sur Telegram. 

Mais leur combine a été exposée. D’autres internautes ont alors décidé d’exposer les petits futés. Une page humoristique, baptisée « #Exposetomaniak », a été lancée dans la nuit de dimanche à lundi sur Facebook. Les identités de certains des petits malins ont été divulguées. Un appel a été lancé aux autorités de prendre des sanctions contre eux. 

Tout est ensuite parti très vite. Le groupe en question a été désactivé sur Telegram. Mais selon les dernières informations, d’autres groupes ont été créés avec le même objectif. De plus, des femmes dont les photos ont été échangées, ont commencé à témoigner. Il y a eu des directs sur Instagram depuis samedi soir.

Lundi 22 Mars 2021


1.Posté par jean Jouhis le 22/03/2021 17:09
ah vs n avez pas de photos a montrer
que l on se rende compte des faits

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.