Menu


Faits Divers

Les mots de désespoir d’une policière


Rédigé par E. Moris le Mercredi 25 Septembre 2019



Elle n’en pouvait plus d’être transférée. Cette policière de 33 ans a été mutée à quatre reprises en quatre mois.

Lundi, elle a reçu un appel l’informant de son transfert à la Central Division. Cette maman d’un enfant de 7 ans ne l’a pas supporté. Elle a pensé à mettre fin à ses jours.

La jeune femme compte neuf années de service. Postée d’abord à l’Anti-Robbery Squad, elle a été transférée au poste de police de Camp-Diable, puis à la Criminal Investigation Division de Mahébourg avant sa mutation, lundi, à la Central Division.

Après ce coup de fil, elle a laissé son enfant à la maison et a disparu. Sa mère a signalé sa disparition au poste de police de Souillac vers 19 heures. Des recherches ont été entreprises par ses collègues et la policière a été retrouvée sur la plage de Gris-Gris.

Elle a indiqué qu’elle est affectée psychologiquement de cette situation, tout comme sa fille de 7 ans.

Elle a reçu des soins à l’hôpital de Souillac et est suivie par un psychologue. La police a ouvert une enquête.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.