Economie

Les dons du prince du désert Abdulaziz Al Saud valent leur pesant d'or

Vendredi 6 Juillet 2018

Une visite officielle de trois jours dans une ambiance aigre douce mais tout de même fructueuse.


Showkutally Soodhun grand seigneur a "offert" un dîner dans la soirée du lundi 2 juillet 2018 à l’hôtel Intercontinental, en l’honneur du prince Abdulaziz Bin Saud Bin Naif Bin Abdulaziz Al Saud.

Les femmes n'étaient pas autorisées lors de cette soirée selon la "tradition arabe" voulue par Showkutally Soodhun et selon "son expérience personnelle de la culture arabe". 
 
Notre Premier ministre lui n'en a cure !

Pravind Jugnauth était venu pour solliciter l'aide des Saoudiens. Il les a invité à investir davantage dans des projets de modernisation à Maurice.

"Les étrangers pourraient investir dans la Smart Agriculture, la Fintech, l’économie océanique et le secteur portuaire".

Il a tenu à remercier pour l'ouverture de l'ambassade à Riyad en mars 2018, ainsi que pour la fourniture de produits pétroliers en 2017 et pour ses divers dons, notamment pour les travaux de drain. Tout en confirmant que le quota de visas pour le hadj sera revu à la hausse, il passera à 1.500. 

Les Saoudiens ont aussi allongé le chéquier sur la table en annonçant qu'ils financeront le projet d’extension de la piste de Rodrigues. Alors que la France financera la construction d'une nouvelle piste d'atterrissage à hauteur de 70%.

Un nouvel accord portera le sceau du Saudi Fund (39,58% du projet) de Rs 1.7 milliards pour le financement de la première phase de la "New Flacq Teaching Hospital".

Sachant que ce projet coûtera au total Rs 6 milliards. Deux autres accords ont été signé avec le Kuwait Fund (20,19%) et l'Arab Bank for Economic Development in Africa (BADEA) (15,83%). Les fonds seront débloqués au fur et à mesure que le projet se concrétisera. L’Etat mauricien couvrira 24,4% du coût total.

Si on sait où se tiendra l'hôpital à Flacq dans la région de Constance, le nom qui circule pour le contrat de construction interpelle.

Et personne n'a osé demander qui surveillera la distribution de contrats pour ce nouvel hôpital.

Face à cet élan de générosité envers les Mauriciens, les petits princes arabes ne sont pas venus les mains vides et repartis les poches vides. Reste à savoir quelles sont les promesses faites et si ce sera l'installation d'une ambassade Arabe à Ébène. A moins que les salamalecs de Soodhun soient suffisamment gratifiants en retour.

Rédigé par E. Moris le Vendredi 6 Juillet 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.