Menu



Faits Divers

Les affaires pleuvent contre Hussein Abdool Rahim


Rédigé par E. Moris le Mercredi 10 Novembre 2021



Les affaires pleuvent contre Hussein Abdool Rahim
Deux affaires en l’espace de quelques jours. Lundi après-midi, Hussein Abdool Rahim a obtenu la libération sous caution pour une affaire de vol. Mais ce qu’on ne savait pas, c’est qu’il avait été arrêté le 5 novembre dernier. Non pas pour viol ! Non pas par la police ! Mais par l’Icac.

C’était suite à une plainte d’un policier pour escroquerie. Le délit aurait été commis en 2014. L’Icac reproche à Hussein Abdool Rahim d'avoir escroqué l’agent en 2014. Ce dernier travaillait comme sentinelle devant une maison de jeux dont Hussein Abdool Rahim était un habitué. Ils sont devenus amis. Et Hussein Abdool Rahim en a profité pour créer un faux profil de femme sur Facebook pour entrer en contact avec le policier et lui soutirer Rs 697 000.

Certes, comment un policier a-t-il pu se laisser berner aussi facilement ? Comment un policier a-t-il trouvé une telle somme pour donner à quelqu’un, même si c’est une femme (selon lui) ? Pourquoi Hussein Abdool Rahim a-t-il été arrêté pour une histoire de 2014 ? Ce qui nous fait dire que quelqu’un de très puissant lui en veux. Hussein a comparu devant le tribunal de Pamplemousses où une charge provisoire de blanchiment d'argent a été logée contre lui. Il a été libéré contre une caution de Rs 30 000 et une reconnaissance de dette de Rs 100 000.

Mercredi 10 Novembre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.